preloader

Couverture Maladie Universelle (CMU)

Ado le bâtisseur

Réhabilitation de l’Aéoport de San-Pédro
Stade Félix Houphouët-Boigny (Félicia)
Les travaux de construction des infrastructures commerciales en cours à Yopougon.
Infrastructure routière : La côtière livrée dans 6 mois.
Université de Bondoukou : d’importants investissements pour des infrastructures de qualité.
les Centres de secours d’urgence de Man-Duékoué.
Sénatoriales 2023 : des affiches et spécimens de bulletins de vote remis aux candidats.
Echangeur de la Riviéra 2
L’échangeur de l’amitié Ivoiro-Japonaise inauguré-Echangeur Solibra
Législatives 2021/Campagnes électorales apaisées : « Le CNDH et la CNRCT en appellent à la responsabilité des candidates et candidats ».
Infrastructures hospitalières : Aka Aouélé lance les travaux de construction du CHR de Boundiali
Port Autonome d’Abidjan
Création d’une nouvelle ville : le projet ‘’Akwaba City’’ présente à la CCI-CI (Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire)
Parc des expositions d’Abidjan Port-Bouët : la première phase des travaux s’achève à la fin de l’année 2022.
Bitumage de la route Kani Boundiali
Développement des infrastructures routières : État d’avancement des travaux d’aménagement de la Route de Dabou 19 Km ( sortie Ouest Abidjan – Mars 2022).
Politique – Municipales à Divo : Le PDCI roule son candidat dans la farine.
Législatives partielles à Mankono : Sotigui Coulibaly retire sa candidature.
Le centre de secours d’urgence du N’zi.
Côte d’Ivoire – Législatives. Farikou Soumahoro (RHDP) appelle Adjamé à « voter utile ».
Autoroute Abidjan San-Pédro.
Dimbokro. Bakayoko-Ly Ramata aux électeurs : « Ado compte sur vous pour lui donner la majorité au Parlement ».
Ralliement : N’Gatta Joseph vire au Rhdp.
La part du tourisme dans le PIB en hausse à 7,3 % en 2019
Mise sous tension du village de Dadié-Kouassikro.
CMU_CIV_3

Couverture Maladie Universelle (CMU) : Les assurés paieront 30% du montant des tarifs des actes couverts

Le directeur des prestations de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), Brou Christian, a annoncé le 13 juin 2019 à Abidjan, que le taux de couverture de la Couverture maladie universelle (CMU) fixé par la loi est de 70% et les assurés paieront leur ticket modérateur qui est de 30% du montant des tarifs des actes couverts.
« Le taux de couverture de la CMU fixé par la loi est de 70%. Ainsi les assurés paieront leur ticket modérateur qui est de 30% du montant des tarifs des actes couverts par la CMU. Le bénéfice de la prise en charge est subordonné au respect du parcours de soins tel que défini par décret », a expliqué Brou Christian, au cours d’une formation des journalistes organisée par la CNAM sur les modalités de cotisation et les actes et la tarification de la CMU.
Le directeur des prestations de la CNAM a soutenu que le panier de soins de la CMU se compose des actes médicaux suivants : les consultations (consultations effectuées par les médecins généralistes et spécialistes, les infirmiers et sages-femmes diplômés d’Etat), les consultations et soins des urgences médico-chirurgicales (prise en charge immédiate aux urgences des hôpitaux des patients dont le pronostic vital est engagé) et les hospitalisations médicale et chirurgicale (frais de séjour des patients dont l’état de santé nécessite une hospitalisation).
Les actes de la CMU permettent de prendre en charge les principales problématiques de santé publique rencontrées en Côte d’Ivoire ainsi que leurs traitements médicamenteux à des coûts accessibles à toutes les populations résidant en Côte d’Ivoire.

Début de cotisation pour la Couverture maladie universelle le 1er avril

Le 1er avril prochain démarreront les cotisations pour la couverture maladie universelle en Côte d'Ivoire. Cette annonce vient confirmer les propos du ministre ivoirien de l'emploi, Pascal Abinan Kouakou, qui a annoncé le démarrage effectif de la Couverture maladie universelle pour avril 2019.
Les autorités ivoiriennes s'apprêtent au démarrage effectif de la couverture maladie universelle (CMU). D'après Oumar Coulibaly, médecin conseil à la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM), les cotisations pour la CMU démarreront le 1er avril prochain « si tout se passe bien ».
Le responsable qui s'exprimait dans le cadre du « Santé Expo 2019 » à Abidjan, a poursuivi en disant que « les soins pourront commencer à partir du 1er juillet, après le délai de carence de trois mois ». Les activités concernant la CMU devraient « bientôt s'accélérer avec la phase de généralisation » à l'issue de laquelle « on espère atteindre au moins 2 millions de cartes produites au niveau de SNEDAI », groupe chargé de l'identification des populations, a ajouté le Dr Oumar Coulibaly.
Système national obligatoire contre le risque maladie garantissant l'accès à moindre coût aux populations, la CMU est soumise à certaines conditions dont les cotisations.
« Toutes les personnes qui ont une assurance privée, à partir de janvier 2020, pour pouvoir continuer à bénéficier des services et des prestations des assurances privées, il faut d'abord avoir été enrôlé ou être reconnu comme assuré CMU », a déclaré le médecin conseil à la CNAM.

Assurance de base à partir de 2020

Les cotisations seront prélevées via des organismes de gestion déléguée, chargée de faire la collecte des cotisations des assurés. « Pour ceux qui travaillent dans le privé, c'est la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) qui collecte les cotisations auprès de l'employeur, pour les fonctionnaires et agents de l'Etat en activité et à la retraite, sont prélevés par les soldes civile et militaire ou par la CGRAE », a souligné l'expert de la CNAM.
L'objectif visé par les autorités ivoiriennes dès l'année prochaine, est de faire de la CMU, l'assurance de base dans leur pays. Dr Coulibaly qui a appelé les populations ivoiriennes à adhérer, a indiqué à partir de l'an prochain, la CMU devient « l'assurance de base en Côte d'Ivoire et toutes les autres assurances, des assurances complémentaires ».
Il a expliqué que la loi fait « obligation » aux compagnies d'assurance de demander à leur adhérent de se faire enrôler d'abord à la CMU avant de pouvoir souscrire et continuer avec les assurances privées. Chose que celles-ci ont commencé à faire auprès de leurs partenaires.
Rappelons que toujours cette semaine, le ministre ivoirien de l'emploi et de la protection sociale Pascal Abinan Kouakou a indiqué que le démarrage effectif de la Couverture maladie universelle est également prévu pour le début du mois d'avril 2019.

CNAM - La caisse d'assurance maladie de Côte d'Ivoire.

La Caisse Nationale d'Assurance Maladie de Côte d’Ivoire, en abrégée IPS-CNAM, est l’Institution de Prévoyance Sociale chargée du pilotage et de la régulation de la Couverture Maladie Universelle (CMU).
La CMU est un système national obligatoire de couverture contre le risque maladie au profit des populations résidant en Côte d’Ivoire, à travers deux (02) régimes :
• un régime contributif, dit Régime Général de Base (RGB), à raison de 1.000f/personne et par mois ;
• un régime non contributif, dit Régime d’Assistance Médicale (RAM), qui vise les personnes démunies.
La CMU a pour objectif de garantir à l’ensemble des populations résidant en Côte d’Ivoire, l’accès à des soins de santé de qualité à moindre coût. Pour bénéficier de la CMU, les populations sont invitées à :
• se faire enrôler dans les centres d’enrôlement installés sur l’ensemble du territoire national
• retirer leur carte
• s’acquitter de leurs cotisations de 1 000F/pers/mois via les différents moyens de cotisation mis en place (Orange Money : #144*43*0103#, MTN money :
*133*129#, YUP & la Banque populaire. Les travailleurs étant prélevés à la source).
• accéder aux prestations de la CMU (actes de santé et médicaments) dans les établissements sanitaires publics, en respectant obligatoirement le parcours de soins*
La CMU étant l’assurance de base obligatoire pour tous ceux qui résident en Côte d’Ivoire, les autres assurances contre le risque maladie sont désormais des complémentaires.
CMU_CIV_6
CMU_CIV_2
CMU_CIV_1
CMU_CIV_5
Verified by MonsterInsights