preloader

Le siège International de l’ICCO s’installe à Abidjan

Ado le bâtisseur

Côte d’Ivoire-AIP/ L’axe routier Bouna-Doropo : l’un des creusets du développement de la région du Bounkani.
Côte d’Ivoire-AIP/ Une razzia du RHDP aux Sénatoriales 2023.
Université de Bondoukou : d’importants investissements pour des infrastructures de qualité.
Pont de Bouaflé (Région de la Marahoué)
La liste provisoire des candidatures retenues par régions pour les élections législatives du 06 mars 2021
Infrastructure routière : La côtière livrée dans 6 mois.
Législatives 2021/Rhdp Port-Bouët : une caravane carnavalesque pour boucler la campagne.
Politique – élections locales 2023 : Le RHDP réalise une percée spectaculaire dans des bastions de Laurent Gbagbo.
Culture du riz en Côte d’Ivoire
Centre technique des arts appliqués de Bingerville (2014).
Municipales et régionales : Mamadou Touré dévoile les listes des candidats RHDP et annonce des grands projets dans le Haut Sassandra.
A la découverte de la 7ème université de la Côte d’Ivoire qui recevra des étudiants pour cette rentrée 2021.
Réhabilitation du CHU de Yopougon.
Côte d’Ivoire / Le Premier ministre lance la construction du pôle gynéco-obstétrique et pédiatrique du CHU de Cocody.
Barrage de Soubré (Région de la Nawa)
Débarcadère et du marché central de Sassandra construit par le Japon.
Stade olympique de Yamoussoukro : les deux écrans géants installés (Immersion).
Politique – Municipale à Yopougon : l’historique victoire écrasante d’Adama Bictogo.
Barrage de Gribo-Popoli
Réhabilitation du lycée moderne de jeunes filles de Bouaké
Le Stade de Korhogo
Yamoussoukro/Clôture de la campagne électorale : le Ministre Souleymane Diarrassouba invite les populations à voter massivement les candidats du RHDP.
1er pipeline de la Côte d’Ivoire
thumbnail
CHU Cocody (Angré).
ICCO installe Abidjan_5

Le siège mondial de l'organisation internationale du Cacao (ICCO) transféré à Abidjan.

Après 44 ans passés à Londres, l’Organisation internationale du Cacao (ICCO) a délocalisé son siège à Abidjan, en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao. Cette délocalisation, effective depuis janvier 2017, est le fruit d’un lobbying intense mené par le gouvernement ivoirien, qui a, à cet effet, offert gracieusement un imposant immeuble à l’Organisation, situé à Cocody-Deux Plateaux, près de l’ENA.
Ce nouveau siège de l’ICCO sera officiellement inauguré le mardi 25 avril 2017 par S.E. M. Alassane Ouattara, Président de la République.
La délocalisation permettra véritablement à l’ICCO d’être plus proche des réalités des cacaoculteurs qui constituent la préoccupation principale de l’institution. En effet, 95% de la production mondiale de cacao est le fruit du labeur des petits producteurs.
Cet évènement historique dans la vie de l’ICCO fait partie d’une série de rencontres importantes sur le cacao à Abidjan.
Il s’agit d’abord de la réunion des experts qui a eu lieu du 20 au 21 avril 2017, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, et qui a planché sur la baisse actuelle des cours mondiaux du cacao
Suivront ensuite, du 24 au 28 avril prochain, une rencontre ministérielle de haut niveau sur la chute des cours du cacao ainsi que les mesures idoines à mettre en œuvre pour y remédier.
Enfin, viendront les réunions statutaires du conseil international du cacao, organe suprême de l’ICCO et de ses organes subsidiaires.
Créée en 1973, l’ICCO compte à ce jour 51 pays-membres, dont 21 pays producteurs et 30 pays consommateurs, repartis en Afrique, en Asie, en Amérique Latine et aux Caraïbes ainsi qu’en Europe.
L’instance mondiale du cacao se fixe pour principal objectif de parvenir à une économie mondiale durable du cacao englobant les dimensions sociales, économiques et environnementales, depuis la production jusqu’à la consommation. Cette ambition est poursuivie avec le concours des gouvernements des pays producteurs et des pays importateurs, des acteurs de l’industrie du cacao et du chocolat, des organisations de producteurs, de la société civile, ainsi que des partenaires au développement.

Le siège de l’ICCO (Organisation Internationale du Cacao) à Abidjan inauguré

Le Vice Président Daniel Kablan Duncan a officiellement inauguré le nouveau siège de l`Organisation Internationale du Cacao en présence du Président mondiale de l'institution, Louis Valverde et des miinistres ivoiriens Mamadou Sangafowa Coulibaly (Agriculture) et Souleymane Diarrassouba (Commerce).
Le siège de l’Organisation Internationale de Cacao (ICCO) sis à Abidjan, dans la commune de Cocody a été inauguré, mardi, par le Vice-Président de la République, Daniel Kablan Duncan en présence de plusieurs personnalités du monde du cacao.
Pour le Vice-président de la République, l’installation de l’ICCO à Abidjan est la marque d’une confiance renouvelée en la Côte d’Ivoire, et la sécurité retrouvée grâce au leadership du Président de la République. Il a évoqué les performances économiques du pays qui se classe parmi les cinq premières économies à fortes croissances au monde.
Pour le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, la présence du siège de l’ICCO, à Abidjan, témoigne de la ferme volonté du Président Alassane Ouattara de repositionner la Côte d’Ivoire sur le plan international et de faire de son pays la capitale mondiale du cacao.
Le directeur exécutif de l’ICCO, Docteur Jean Marc Anga, situant les enjeux de la présence de son Organisation à Abidjan après avoir passé 44 ans à Londres, a révélé que cette présence en Côte d’Ivoire permettra d’apporter une assistance technique aux pays membres dans la formulation et la mise en œuvre des politiques cacaoyères, le renforcement des capacités des opérateurs locaux pour amortir les chocs provoqués par la volatilité des cours, la collecte, l’analyse et la diffusion des statistiques fiables contribuant à une meilleure transparence du marché et l’organisation d’événements dont des conférences et séminaires permettant aux acteurs de nouer des contacts et de conclure des partenariats.
Le nouveau siège de l’ICCO, selon l’architecte l’ayant réalisé, Karamoko Beugré Richard, comporte 1500 m2 de bureaux avec 20 bureaux et une cantine et offre toutes les commodités environnementales et sécuritaires, précisant que ce bâtiment était la direction régionale du conseil du café-cacao qui a été réhabilitée par sa structure.
Le Gouvernement ivoirien a décidé d’accueillir le siège de l’ICCO à Abidjan en 2001 pendant que l’organisation faisait face à des difficultés pour honorer ses engagements de loyer à Londres. L’ICCO a été crée en 1973, rappelle-t-on.

Abidjan, nouveau siège mondial de l'Organisation internationale du cacao.

L'Organisation internationale du cacao (ICCO), implantée depuis 1973 à Londres, a inauguré mardi son siège à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial d'une fève, dont le cours est en chute libre.
L'ICCO s'installe en Côte d'Ivoire alors que l'économie cacaoyère est secouée par "la chute des cours sur le marché mondial, la baisse conséquente des prix au producteur", a déclaré le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan.
Le cacao a atteint vendredi à Londres 1.372 livres sterling la tonne, au plus bas depuis début 2012. Contrairement au café, le cacao souffre d'une offre trop abondante par rapport à une demande morose.
"La Côte d'Ivoire est aujourd'hui convaincue que la présence de l'ICCO à Abidjan offrira des occasions de mieux appréhender les réalités du terrain et mieux apprécier les attentes essentielles des producteurs dans la perspectives des décisions adaptées et des mesures concrètes en vue de l'émergence d'une chaine de valeurs profitables à tous", a estimé le vice-président.
"A travers notre implantation dans un pays producteur, nous voulons offrir un meilleur accès à l'information sur le monde du cacao et relever les opportunités" pour les pays producteurs, a affirmé Jean-Marc Anga, directeur exécutif de l'ICCO.
Selon lui, l'une des missions de l'ICCO est "d'améliorer la transparence des marchés du cacao en fournissant aux pays membres, des études, analyses et statistiques sur le cacao ainsi que des prévisions sur l'offre et la demande mondiale de cacao"
Face à la chute des cours mondiaux, le prix d'achat aux producteurs en Côte d'Ivoire est passé de 1.100 francs CFA (1,67 euros) par kg à 700 F CFA (1,06 euros) pour la campagne intermédiaire.
On estimait fin février à 350.000 tonnes de cacao la hausse inattendue de la production en Côte d'Ivoire. Des tonnes de cacao restent invendues à l'intérieur du pays ou dans ses deux ports: San Pedro et Abidjan, selon des producteurs.
Cette situation s'en ressent sur l'économie du pays qui a procédé à des ajustements.
"Dans cette discussion que nous avons eu récemment avec le FMI, nous avons accepté de réduire les dépenses non-compressibles (sic), c'est à dire en dehors des salaires, de 10%. Tous les ministres vous diront que leur budget a été réduit dans chaque ministère entre 5 et 10%", a déclaré la semaine dernière le président Alassane Ouattara.
Le cacao est vital pour l'économie ivoirienne. Ce secteur représente 15% du PIB, plus de 50% des recettes d'exportation et surtout les deux tiers des emplois (directs et indirects) et des revenus de la population, selon la Banque mondiale.
ICCO installe Abidjan_9
ICCO installe Abidjan_3
ICCO installe Abidjan_1
ICCO installe Abidjan_7
Verified by MonsterInsights