preloader

Montage Véhicules IVECO en Côte d’Ivoire.

Ado le bâtisseur

Les travaux d’élargissement de la SORTIE-EST d’Abidjan.
Législatives partielles à Mankono : Sotigui Coulibaly retire sa candidature.
Politique – Côte d’ivoire/Élections locales 2023 : la CEI annonce un taux de participation de 44,61 % (Régionales) et 36,18% (Municipales)
Construction d’une station d’épuration qui traitera les eaux usées : cité Ado et de Bingerville.
Côte d’Ivoire/Élections locales 2023 : La Commission Électorale Indépendante interdit l’usage du téléphone portable aux électeurs dans l’isoloir.
Réhabilitation de l’Aéoport de San-Pédro
Législatives 2021 : la liste définitive des candidats en lice.
Infrastructures : Des routes et des ponts qui nous rapprochent (La côtière Abidjan – San-Pédro).
Yamoussoukro-Législatives/Réunion Bilan : les cadres du RHDP satisfaits et galvanisés pour les prochaines joutes électorales.
Création de la chambre des Rois et chefs traditionnels
Echangeur de Solibra (Phase 2)
Côte d’Ivoire : les ressources du projet de cuivre-nickel Samapleu peuvent être exploitées sur 20 ans (étude)
Législatives 2021/Campagnes électorales apaisées : « Le CNDH et la CNRCT en appellent à la responsabilité des candidates et candidats ».
Réhabilitation du Palais Bernard Dadié en 2015.
Infrastructure sportive : le stade de Bouaké un joyau architectural pour accueillir la CAN 2023.
Législatives 2021/circonscription électorale n°097 : la CEI déclare définitivement élue la candidate du Rhdp (Communiqué).
La voie principale d’accès au village Akeikoi dans la commune d’Abobo.
Côte d’Ivoire/Élections locales : la CEI révèle une liste électorale de 8 012 424 électeurs pour 10 761 lieux de vote.
Inaugurations du nouvel Hôpital général de Danané et du nouveau CHR de Man : les populations remercient le Gouvernement.
Infrastructures portuaires, quel bilan après l’installation de la SDMA à Bouaflé ?.
Remise à niveau de l’offre sanitaire en Côte d’Ivoire.
Aéroport de San-Pédro
Zone Franche VITIB Grand-Bassam
Économie – Parc d’exposition d’Abidjan : un édifice d’évènementiels doté d’équipements de pointe.
Politique – Élections régionales du Haut-Sassandra : Paniqué, Djédjé Mady verse dans le tribalisme et la xénophobie.
Assemblage de vehicule IVECO Abidjan_9

Automobile : Iveco signe la première unité d'assemblage Ivoirienne.

L’entreprise italienne Iveco va assembler des minibus à Abidjan grâce à un partenariat avec la société publique SOTRA et avec le soutien du gouvernement. D’une capacité de production de 500 unités par an, l’usine va desservir dans un premier temps le marché local.
Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a procédé vendredi à Koumassi, au sud d’Abidjan, à l’installation d’une unité d’assemblage de minibus Iveco à Sotra Industries, un centre de montage automobile et naval de la Société des transports abidjanais (Sotra, publique).
« Le début de la production en série est fixé au premier trimestre 2019 », a dit M. Gon, soulignant que « l’investissement initial nouveau de Iveco est environ 500 millions de Fcfa pour la première phase et dotera l’unité industrielle d’une capacité de production de 500 véhicules par an ».
A terme, ce partenariat devrait nécessiter un investissement de plus de 2 milliards de Fcfa et générer au démarrage 500 emplois directs. M. Gon s’est félicité de ce que cette source d’emplois pour les jeunes aura un impact social et économique très important.
Le 22 janvier 2017, à l’ambassade de Côte d'Ivoire à Paris, la Sotra et Iveco ont signé un accord commercial pour la fourniture de 450 autobus parmi lesquels figurent 50 articulés fonctionnant au gaz naturel. Les premiers autobus sont attendus « la semaine prochaine » à Abidjan.
Le PDG de Iveco, Pierre Lahue, s’est réjoui du montage de ces bus à haut niveau de services « BRT », qui va favoriser une transition énergétique et positionner le pays comme un hub logistique régional, faisant savoir qu’il s’agit du « développement d’un partenariat gagnant-gagnant ».
Le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné a expliqué que l’Etat qui accompagne la Sotra, a fait l’option de minibus après que le gouvernement a demandé aux fournisseurs de bus de penser au volet industrialisation et que les bus achetés soient montés à Abidjan.
En plus des minibus, Iveco va construire des véhicules dédiés au transport froid (camions frigorifiques). Dès novembre déjà, la chaîne d’assemblage sera fonctionnelle, a précisé M. Amadou Koné, ajoutant que dans six mois, devraient être prêts les premiers prototypes des autobus.
Ce projet intervient dans une stratégie globale visant la réforme du secteur des transports, entre autres, le lancement d’un vaste programme de renouvellement du parc automobile ivoirien. Il prend en compte le renforcement et la modernisation des capacités opérationnelles de la Sotra.
En 2014, 1,7 million de véhicules neufs ont été vendus en Afrique, mais seulement un tiers étaient fabriqués sur le continent. Les chiffres de l’Organisation internationale des constructeurs automobiles révèlent que Le taux de motorisation a atteint 27% entre 2007 et 2013.
Le gouvernement ivoirien s’est inscrit dans la dynamique de doter la Sotra de 2000 autobus de 2016 à 2020 en raison de 500 véhicules par an. Après la première vague acquise en 2017, « 500 autres autobus neufs Iveco sont attendus d’ici à la fin de l’année 2018 ». M. Koné a annoncé par ailleurs un nouveau constructeur automobile qui devrait s’installer en Côte d'Ivoire.

Industrie automobile : Installation à Abidjan d’une unité d’assemblage de minibus Iveco.

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a procédé vendredi à Koumassi, dans le sud d’Abidjan, à l’installation d’une unité d’assemblage de minibus Iveco à Sotra Industries, un centre de montage automobile et naval de la Société des transports abidjanais (Sotra, publique).
« Le début de la production en série est fixé au premier trimestre 2019 », a dit M. Gon, soulignant que « l’investissement initial nouveau de Iveco est environ 500 millions de Fcfa pour la première phase et dotera l’unité industrielle d’une capacité de production de 500 véhicules par an ».
A terme, ce partenariat devrait nécessiter un investissement de plus de 2 milliards de Fcfa et générer au démarrage 500 emplois directs. M. Gon s’est félicité de ce que cette source d’emplois pour les jeunes aura un impact social et économique très important.
Le 22 janvier 2017, à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris, la Sotra et Iveco ont signé un accord commercial pour la fourniture de 450 autobus parmi lesquels figurent 50 articulés fonctionnant au gaz naturel. Les premiers autobus sont attendus « la semaine prochaine » à Abidjan.
Le PDG de Iveco, Pierre Lahue, s’est réjoui du montage de ces bus à haut niveau de services « BRT », qui va favoriser une transition énergétique et positionner le pays comme un hub logistique régional, faisant savoir qu’il s’agit du « développement d’un partenariat gagnant-gagnant ».
Le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné a expliqué que l’Etat qui accompagne la Sotra, a fait l’option de minibus après que le gouvernement a demandé aux fournisseurs de bus de penser au volet industrialisation et que les bus achetés soient montés à Abidjan.
En plus des minibus, Iveco va construire des véhicules dédiés au transport froid (camions frigorifiques). Dès novembre déjà, la chaîne d’assemblage sera fonctionnelle, a précisé M. Amadou Koné, ajoutant que dans six mois, devraient être prêts les premiers prototypes des autobus.
Ce projet intervient dans une stratégie globale visant la réforme du secteur des transports, entre autres, le lancement d’un vaste programme de renouvellement du parc automobile ivoirien. Il prend en compte le renforcement et la modernisation des capacités opérationnelles de la Sotra.
En 2014, 1,7 million de véhicules neufs ont été vendus en Afrique, mais seulement un tiers étaient fabriqués sur le continent. Les chiffres de l’Organisation internationale des constructeurs automobiles révèlent que Le taux de motorisation a atteint 27% entre 2007 et 2013.
Le gouvernement ivoirien s’est inscrit dans la dynamique de doter la Sotra de 2000 autobus de 2016 à 2020 en raison de 500 véhicules par an. Après la première vague acquise en 2017, « 500 autres autobus neufs Iveco sont attendus d’ici à la fin de l’année 2018 ». M. Koné a annoncé par ailleurs un nouveau constructeur automobile qui devrait s’installer en Côte d’Ivoire.

Les activités d'une unité de montage de minibus à Abidjan lancées.

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a lancé le 03 août 2018 à Abidjan, les activités d’une unité de montage de minibus qui produira 500 véhicules par an et prévoit la création de 500 emplois.
Pour le Premier Ministre, cette unité de montage dont le premier véhicule devrait sortir des ateliers en février 2019, aura un impact social et économique indéniable sur le développement de la Côte d’Ivoire.
Fruit d’un partenariat entre la Société des Transports abidjanais (SOTRA) et l’entreprise italienne IVECO, l’unité de montage de minibus d’Abidjan devrait, selon le Chef du gouvernement, fournir le marché local et contribuer ainsi à la politique étatique de renouvellement du parc
Assemblage de vehicule IVECO Abidjan_3
Assemblage de vehicule IVECO Abidjan_6
Assemblage de vehicule IVECO Abidjan_11
Assemblage de vehicule IVECO Abidjan_4
Assemblage de vehicule IVECO Abidjan_2

Installation à Abidjan Côte d’Ivoire d’une unité d’assemblage de minibus Iveco

Japon – Afrique – Toyota implante bientôt une usine de montage de véhicules en Côte d’Ivoire

Verified by MonsterInsights