preloader

Valorisation des déchets d’Akouédo

Ado le bâtisseur

Le Zanzan : l’ambitieux programme électrique du gouvernement
Politique – Élections locales 2023 : «Les violences ont été maîtrisées», selon un bilan de l’organisation Aube Nouvelle.
L’Université d’Adiaké en gestation.
Santé : le Premier Ministre inaugure le nouveau CHR de San Pedro.
Nouveau Campus de San-Pédro.
Infrastructure routière : Régions de la Bagoué et du Béré (Voir vidéo).
Séitifla/Programme « eau pour tous » (département de Vavoua).
Mise sous tension de la ceinture de la ville d’Abidjan
Stade olympique de Yamoussoukro : les deux écrans géants installés (Immersion).
Réouverture de l’usine d’égrenage de coton de Korhogo
« Aucun bastion ne doit résister » aux candidats du RHDP en Côte-d’Ivoire (Bictogo)
Côte d’Ivoire : le projet de centrale hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty exécuté à 50% à début février.
Le projet Aérocité d’Abidjan
Infrastructure sanitaire : le Premier Ministre Patrick Achi remet officiellement les clés de l’hôpital général de Danané d’un coût de 24,9 milliards de FCFA.
Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP).
La Ministre Mariatou Koné pose la première pierre du Centre des impôts de Boundiali et Kouto
Politique – élections locales 2023 : Le RHDP réalise une percée spectaculaire dans des bastions de Laurent Gbagbo.
Yamoussoukro : L’opération de logements sociaux et de terrains viabilisés lancée.
RHDP/ Législatives 2021 à Touba : Moussa Sanogo place sa campagne sous le signe du rassemblement.
A la découverte de la 7ème université de la Côte d’Ivoire qui recevra des étudiants pour cette rentrée 2021.
L’éditorial de Sam Wakouboué : Les GOR, l’éternel repli identitaire.
Travaux de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Abidjan.
Africa CEO Forum 2016
CEI : Le Président Coulibaly-Kuibiert dévoile les trois conditions pour justifier l’annulation d’une élection.
Politique – Élections locales 2023 : le Conseil d’État fait des recommandations sur le contentieux des élections des conseillers régionaux et municipaux.

Teaser Réaménagement de la décharge d’Akouedo – PFO Africa et Veolia Côte d’Ivoire

Valorisation des dechets Akouedo_12

Déchetterie d'Akouédo (Valorisation des déchets par enfouissement à Kossihouen).

Bientôt il ne sera plus possible de déverser les ordures ménagères et autres à la décharge d’Akouédo. Un nouveau site va prendre le relais pour les recceuillir. Il s’agit du centre de valorisation et d’enfouissement technique (CET) de Kossihouen, un village de la sous-préfecture de Songon à 45 Km au nord d’Abidjan.
Ce lundi 19 mars, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a procédé à la pose de la première pierre de la construction de ce site. Il a, à l’occasion signifié que ce projet s’inscrit dans la droite ligne de la réalisation de l’engagement du président ivoirien Alassane Ouattara de donner un cadre de vie de qualité aux ivoiriens. Pour le chef du gouvernement ivoirien qui reconnait que le système de gestion des déchets en Côte d’Ivoire a « atteint ses limites« , il dit attendre beaucoup de ce projet. Il souhaite que le CET de Kossihouen soit une solution au problème de la décharge d’Akouédo où convergent jusque-là les ordures du district d’Abidjan.
Amadou Gon Coulibaly met toutefois en garde. Pour lui, « Kossihouen ne doit pas être un deuxième Akouédo« . Anne Désirée Ouloto, la ministre de la Salubrité urbaine, de l’Environnement et du Développement durable a promis pour sa part que le site sera opérationnel en juillet prochain.
« Tout va changer. On ne verra plus de camions qui déversent les ordures à leur passage. Et bientôt plus de camion en direction d’Akouédo », a également promis Anne Ouloto.
La chefferie d’Akouédo s’en rejouit. « C’est une immense joie qui nous anime. A voir la décharge sauvage d’Akouédo et à suivre la démonstration qui a été faite de ce site, on ne peut qu’être heureux pour la population de Kossihouen qui ne va connaitre le même sort que nous. Mais qui va connaître les meilleures innovations en matière technologique, en matière de gestion de déchets. Nous ne pouvons qu’être heureux« , fait savoir à Poleafrique.info Sévérin Gnango le secrétaire général de la chefferie d’Akouédo.
» La construction de ce centre nous plait car on sait que cela va envoyer l’électricité et l’eau courante. Ce sont des choses qui manquent énormément à Kossihouen « , indique Sanogo Djénéba une habitante de Kossihen.

Nouvelle politique de gestion des déchets à Abidjan : La décharge d’Akoédo fermée.

C’est fait. La décharge d’Akouédo est officiellement fermée. Le geste de fermeture symbolique a été posé, le Vendredi 04 Janvier 2018, par l’émissaire du Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, M. NADRO Félix, Conseiller Technique à l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANAGED).
Réagissant après cet acte officiel de fermeture, M.Nadro a rappelé l’engagement du Gouvernement Ivoirien pour assurer la propreté dans le District d’Abidjan. Un engagement qui a abouti à la mise en œuvre d’une nouvelle politique de salubrité marquée par l’entrée en activité de nouveaux opérateurs et la construction d’infrastructures modernes de gestion des déchets . À cet effet, c’est désormais, le Centre de Valorisation et d’Enfouissement Technique de Kossihouen qui accueillera l’ensemble des déchets solides ménagers et assimilés du District d’Abidjan.
La suite selon le représentant du Ministre Anne Désirée OULOTO c’est la réhabilitation de cette décharge avec la dépollution du site et la construction d’un parc urbain et d’une école des métiers de recyclage des déchets.
Toute chose qui a suscité la satisfaction des populations. Ainsi,selon M. NIANGO Camille, porte parole du village d’Akouedo c’est un rève qui se réalise. Car depuis des decennies, cette fermeture était attendue par les populations d’Akouedo .
Une cérémonie solennelle de fermeture suivie du lancement officiel des travaux de réhabilitation en présence des autorités est prévue très prochainement.
Rappelons que cette fermeture de la décharge d’Akouedo, après 53 ans d’activités, constitue une étape importante de la réforme du secteur de la salubrité.

Le centre de valorisationet d'enfouissement technique (CVET) de Kossihouen désormais opérationnel.

Situé sur l’autoroute du nord, à 26 km de la ville d’Abidjan, le Centre de Valorisation et d’Enfouissement Technique (CVET) de Kossihouen, est désormais opérationnel. La réalisation de cette infrastructure traduit la volonté des autorités ivoiriennes de structurer et moderniser la chaîne de collecte et de transport des déchets solides ménagers du District d’Abidjan.
Le centre traitera environ 1 250 000 tonnes par an, soit 90 % des déchets produits dans le District Autonome d’Abidjan.
Il s’inscrit dans le nouveau système de gestion des déchets ménagers et met ainsi fin aux activités de la décharge d’Akouédo. Une décharge ouverte en 1965 et qui avait depuis atteint ses limites. Le nouveau centre vise à assurer un traitement professionnel, efficace et durable des ordures ménagères. Bâti sur une superficie de 100 hectares, le CVET de Kossihouen a une capacité de 4 millions de tonnes de déchets ménagers et de stockage de sept ans.
Faisant partie des plus grands centres d’Afrique, le CVET prévoit un traitement professionnel des déchets. De façon pratique, dès leur arrivée, les camions tasseurs chargés de déchets passent par les ponts bascules pour le pesage, sous la supervision des Agents de l’ANAGED et du BNETD. Un système informatique de pointe permet un traitement rapide des données. Après la pesée, les camions se dirigent vers le casier destiné au déversement de déchets, selon un protocole rigoureux. Ils sont à nouveau pesés à vide, avant de sortir du centre.
Les déchets sont enfouis dans des casiers imperméabilisés, par couches successives de 1,5 m alternées de couverture, avec du matériau inerte de 20 centimètres d’épaisseur. Ceci, pour réduire les odeurs et les envols de déchets. Un système permet de récupérer les eaux usées provenant desdits déchets, de les traiter et de les réutiliser pour l’arrosage des mêmes déchets, afin d’accélérer la décomposition. Un autre système permet de récupérer et de traiter le biogaz provenant des déchets en décomposition.
Par la mise en service de ce centre, la Côte d’Ivoire amorce une nouvelle ère dans la gestion des déchets et met définitivement fin au traitement traditionnel de la décharge d’Akouedo.
Valorisation des dechets Akouedo_1
Valorisation des dechets Akouedo_2
Valorisation des dechets Akouedo_13
Valorisation des dechets Akouedo_6
Valorisation des dechets Akouedo_5
Verified by MonsterInsights