preloader

Backbone National en fibre optique

Ado le bâtisseur

Bolloré Transport et Logistics inaugure la plus grande base logistique aérienne d’Afrique de l’Ouest.
Zone Franche VITIB Grand-Bassam
5ème pont d’Abidjan : Un chef-d’œuvre régional sur la Baie de Cocody.
Appel du directeur exécutif aux candidates et aux candidats du RHDP.
San Pedro : mise sous tension du village de Yéouli..
La SICOGI a lancé le vendredi 05 avril à la préfecture de Man.
Santé : La construction du nouveau CHR de Katiola a démarré.
Sénatoriales 2023 : des affiches et spécimens de bulletins de vote remis aux candidats.
L’Immeuble Postel 2001 réhabilité.
Campagne avant l’heure : 237 candidats et candidates épinglés.
Parc d’attraction d’Abidjan
VIII ème Jeux de la Francophonie 2017
La route carrefour Jacques Prévert-M’Pouto
Infrastructures routières : L’axe Daloa-Zuénoula en chantier.
Yamoussoukro/Clôture de la campagne électorale : le Ministre Souleymane Diarrassouba invite les populations à voter massivement les candidats du RHDP.
Création d’une nouvelle ville : le projet ‘’Akwaba City’’ présente à la CCI-CI (Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire)
Des Caméras de vidéo surveillance à Abidjan.
Route Indénié Djuablin (Pont Comoé, Abengourou, Agnibilékro)
Le parc des expositions d’Abidjan (Port-Bouët).
Politique – Interview/Gouali Dodo (Directeur départemental de campagne associé) : « On ne peut pas traiter des gens de prédateurs des terres et solliciter leurs suffrages ».
Le district du Denguélé éléctrifié
Société – Hausse du prix du riz:  » Il n’y a pas de pénurie de riz en Côte d’Ivoire  » ( Ministre).
Programme National d’Investissement Agricole (PNIA)
Construction d’une usine de production d’articles hygiéniques à Aboisso.
Législatives 2021 : La campagne pour gagner a été officiellement lancée à Toulepleu, par la Candidate Anne Désirée Ouloto.
Backbone fibre optique CIV_4

Backbonne National en fibre optique de 7000 Km

Côte d’Ivoire : la carte du backbone national en fibre optique long de 7000 km
Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet de Gouvernance électronique, la Côte d’Ivoire a décidé de mailler son territoire d’un réseau de fibre optique d’une longueur de 7000 km.
Selon le site d’information ict4africa, le projet backbone national permettra de récupérer l’internet haut débit depuis les câbles sous-marins ACE, SAT3 et WACS et de le rendre plus accessible à la population. Il est au cœur de la réalisation, d’ici à 2020, du vaste programme de l’émergence par les technologies de l’information et de la communication promis par le gouvernement.
Les deux premières (en bleu et en rose sur la carte) phases ont permit de réaliser les dorsales nord, ouest et centre d’un total de 1 400 km et d’un tronçon dans l’est évalué à 622 km. La troisième (en rouge sur la carte) phase d’une longueur de 5 135 km, permettra de finaliser en 2017 la réalisation du backbone national en fibre optique.
A terme la mise en service de ce backbone national devrait permettre de baisser sensiblement le coût d’accès au haut débit, aussi bien filaire que mobile, en Côte d’Ivoire. En effet, le dorsale national est critique pour le développement et le déploiement de connexions à large bande abordables pour les citoyens, les organisations privées et publiques d’un pays. L’on peut par exemple noter qu’en en 2013, une étude de l’Union Internationale des Télécommunication (IUT) montrait que la part du tarif d’accès à Internet haut débit dans le salaire minimum en Côte d’Ivoire était environ d’environ 39 %.
L’accès massif à internet haut débit favorisera l’accroissement du taux d’accès à internet qui est actuellement de 37,5 % au quatrième trimestre 2015. Toute chose qui devrait permettre au Gouvernement de déployer des services de la Gouvernance Électronique favorisant l’interaction avec les citoyens (G2C), avec les entreprises (G2E), et intra-gouvernementaux (G2G).

le projet “BACKBONE” 7000 km de fibre optique déployés par Vinci AXIANS en Côte d’Ivoire

Axians, la marque de VINCI Energies dédiée aux technologies de l’information et de la communication, contribue à mettre en place le « backbone » de fibre optique qui permettra à la Côte d’Ivoire d’accélérer la diffusion des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur son territoire.
out un symbole : l’autoroute de l’information qu’est ce « backbone » (épine dorsale, centre névralgique d’un réseau à haut débit) de 7 000 km déployés à travers le pays et dont Axians réalise une majeure partie. « Cela permettra ainsi aux villages reculés d’établir un lien avec le reste du territoire grâce aux technologies de l’information et de la communication », commente Hicham Mghazli avec fierté.
Lancé fin 2016, le chantier conduit par Axians s’étend sur deux zones : à l’est, entre Abidjan, Oumé et San Pedro ; et plus à l’ouest, du côté de Guiglo, près de la frontière avec le Liberia. Sur cette fibre « installée en boucles pour sécuriser la continuité des connexions », précise le responsable d’Axians, les opérateurs de télécoms vont pouvoir installer avant tout des accès au téléphone mobile, puis déployer de l’Internet et de la télévision numérique.
Paradoxe : le retard en infrastructures accusé autrefois par le continent africain a handicapé le développement de l’Internet fixe et favorisé le mobile plébiscité par les populations, plaçant aujourd’hui le continent africain en bonne position pour sauter un palier en déployant directement des services à forte valeur ajoutée sur le mobile.
Citoyens connectés
L’Etat ivoirien a prévu de relier la totalité des préfectures et des sous-préfectures afin de mettre en place la gouvernance électronique pour permettre aux citoyens connectés, sur leur mobile ou depuis un poste fixe, d’effectuer des démarches administratives à distance, de se faire recenser, de régler leurs impôts, leurs factures d’énergie ou d’eau, ou encore de déposer les demandes de permis de construire.
Les Ivoiriens seront aussi en mesure d’accéder aux services de e-santé et de e-formation qui devraient être progressivement déployés. L’objectif des pouvoirs publics est en effet de relier les établissements de santé et d’éducation à la fibre.
Très haut débit jusqu’à la maison
La question technique réglée avec le déploiement de la fibre, restera celle de la solvabilité des utilisateurs de mobile. Les observateurs s’accordent pour affirmer que les opérateurs télécoms, comme les banques, vont devoir inventer de nouveaux modèles économiques pour tenir compte des niveaux de vie très disparates.
L’érection de pylônes et d’antennes pour le mobile devrait constituer la première phase de l’exploitation de la fibre, indique Hicham Mghazli. « En un second temps, des boucles urbaines seront mises en place, depuis lesquelles les opérateurs de télécoms pourront proposer aux Ivoiriens du FTTH, c’est-à-dire de l’Internet très haut débit, jusqu’à la maison », explique le responsable d’Axians. Une qualité de connexion dont rêvent encore de nombreux internautes européens.

La Côte d’Ivoire renforce son engagement sur l’autoroute de l’information.

Axians, la marque de VINCI Energies dédiée aux technologies de l’information et de la communication, contribue à mettre en place le « backbone » de fibre optique qui permettra à la Côte d’Ivoire d’accélérer la diffusion des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur son territoire.
Tout un symbole : l’autoroute de l’information qu’est ce « backbone » (épine dorsale, centre névralgique d’un réseau à haut débit) de 7 000 km déployés à travers le pays et dont Axians réalise une majeure partie. « Cela permettra ainsi aux villages reculés d’établir un lien avec le reste du territoire grâce aux technologies de l’information et de la communication », commente Hicham Mghazli avec fierté.
Sur cette fibre optique posée par Axians, les opérateurs télécoms vont pouvoir installer des accès au téléphone mobile, puis déployer de l’Internet et de la télévision numérique.
Lancé fin 2016, le chantier conduit par Axians s’étend sur deux zones : à l’est, entre Abidjan, Oumé et San Pedro ; et plus à l’ouest, du côté de Guiglo, près de la frontière avec le Liberia. Sur cette fibre « installée en boucles pour sécuriser la continuité des connexions », précise le responsable d’Axians, les opérateurs de télécoms vont pouvoir installer avant tout des accès au téléphone mobile, puis déployer de l’Internet et de la télévision numérique.
Paradoxe : le retard en infrastructures accusé autrefois par le continent africain a handicapé le développement de l’Internet fixe et favorisé le mobile plébiscité par les populations, plaçant aujourd’hui le continent africain en bonne position pour sauter un palier en déployant directement des services à forte valeur ajoutée sur le mobile.
Citoyens connectés
L’Etat ivoirien a prévu de relier la totalité des préfectures et des sous-préfectures afin de mettre en place la gouvernance électronique pour permettre aux citoyens connectés, sur leur mobile ou depuis un poste fixe, d’effectuer des démarches administratives à distance, de se faire recenser, de régler leurs impôts, leurs factures d’énergie ou d’eau, ou encore de déposer les demandes de permis de construire.
Les Ivoiriens seront aussi en mesure d’accéder aux services de e-santé et de e-formation qui devraient être progressivement déployés. L’objectif des pouvoirs publics est en effet de relier les établissements de santé et d’éducation à la fibre.
Très haut débit jusqu’à la maison
La question technique réglée avec le déploiement de la fibre, restera celle de la solvabilité des utilisateurs de mobile. Les observateurs s’accordent pour affirmer que les opérateurs télécoms, comme les banques, vont devoir inventer de nouveaux modèles économiques pour tenir compte des niveaux de vie très disparates.
L’érection de pylônes et d’antennes pour le mobile devrait constituer la première phase de l’exploitation de la fibre, indique Hicham Mghazli. « En un second temps, des boucles urbaines seront mises en place, depuis lesquelles les opérateurs de télécoms pourront proposer aux Ivoiriens du FTTH, c’est-à-dire de l’Internet très haut débit, jusqu’à la maison », explique le responsable d’Axians. Une qualité de connexion dont rêvent encore de nombreux internautes européens.
Backbone fibre optique CIV_5
Backbone fibre optique CIV_3
Backbone fibre optique CIV_6
Backbone fibre optique CIV_2
Verified by MonsterInsights