preloader

Hôpital Général d’Adjamé.

Ado le bâtisseur

Côte d’Ivoire : l’autoroute du Nord section Tiébissou-Bouaké inaugurée le 24 août prochain.
Postes frontières et Postes de Police
Elections législatives : grosse communion entre Lanciné Diaby et les populations du Kabadougou.
CHU de Bouaké.
A la découverte de la 7ème université de la Côte d’Ivoire qui recevra des étudiants pour cette rentrée 2021.
Voie Express Mohamed VI (Abobo-Anyama)
Le chateau d’eau de Abobo Avocatier
Autoroute Abidjan San-Pédro.
Route Indénié Djuablin (Pont Comoé, Abengourou, Agnibilékro)
8 hôpitaux de référence construits en Côte d’Ivoire.
Politique – Élections locales 2023: la Commission Électorale Indépendante reconduit le découpage territorial de 2018.
Bitumage de l’axe Odiénné Gbéléban
Côte d’Ivoire : fin des dépôts des candidatures pour les législatives du 6 mars 2021.
Les travaux d’extension de l’aéroport d’Abidjan lancés.
« Aucun bastion ne doit résister » aux candidats du RHDP en Côte-d’Ivoire (Bictogo)
Dons de Children of Africa au centre des grands brulés d’Abidjan
Réouverture du lycée international Jean-Mermoz
Environ 129 logements sociaux seront construits à Guiglo (Ouest)
Société Aéria (Aéroport International d’Abidjan)
Côte d’Ivoire – AIP/ Le RHDP remporte l’élection sénatoriale dans la région du Haut Sassandra.
L’éditorial de Sam Wakouboué : Les GOR, l’éternel repli identitaire.
Politique Haut-Sassandra : Stéphane Kipré cité dans une affaire dans son village natal, ses proches réagissent.
Extension du port autonome d’Abidjan (PAA).
Inauguration du Canal de Vridi élargi et Approfondi.
Ecoles Primaires Publiques de Tengréla
Hopital general Adjame_CIV_1

Le Chef de l'état a inauguré l'hôpital général d'Adjamé.

Le Président de la république, SEM Alassane Ouattara a procédé ce lundi 14 juillet 2014, à l’inauguration de l’Hôpital général d’Adjamé (HGA).
Il avait à ses côtés, le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, le ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA, Mme Raymonde Goudou Coffie et le ministre chargé du Budget, M. Abdourahmane Cissé.
L’inauguration de cette structure hospitalière de proximité située en plein cœur de la commune d’Adjamé sur une superficie de 20.000 m2, est la matérialisation d’une promesse de campagne du Chef de l’Etat, dans le souci de rapprocher les structures de santé des populations.
C’est dans cette dynamique que le Programme présidentiel d’urgence (PPU) de 2011 a financé pour un coût global de deux milliards de FCFA, la restauration de cet hôpital.
Dont 1,2 milliards de FCFA alloué aux équipements et 800 millions de FCFA aux infrastructures.
Cette bâtisse d’un étage (R+1) est dotée d’une capacité de 100 lits avec quatre services spécialisés, notamment, les consultations externes, les urgences, les services médicaux techniques et les services généraux.
Pour SEM Alassane Ouattara, après dix années de sous-investissements dans le domaine de la santé, Adjamé ne bénéficiait d’aucune structure de santé de référence. Raison pour laquelle, cet hôpital vient à point nommé pour les 300 à 700.000 habitants de cette commune, a-t-il souligné.
Notant que son ambition est de restaurer le système de santé sur toute l’étendue du territoire national. Il a rappelé les autres projets réalisés dans ce sens :
La réhabilitation de six hôpitaux pour un montant de 12 milliards de FCFA, l’équipement de 36 centres de santé.
L’achèvement de l’hôpital St Joseph Moscati de Yamoussoukro réalisé à ce jour 70% et qui sera livré à la fin de l’année 2014. A cette même date, sera livré également le centre de médecine nucléaire d’une valeur 660 millions de FCFA.
Par ailleurs, le CHU de Yopougon va connaitre à la fin de l’année 2016, une remise à neuf pour un coût de 40 milliards de FCFA. Ainsi que l’Institut de cardiologie d’Abidjan pour 16 milliards de FCFA et l’Institut de cardiologie de Bouaké pour 9 milliards de FCFA.
Le ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA a annoncé que les activités de l’hôpital ont démarré depuis le 12 mai 2014 « à minima pour apprécier sa fonctionnalité et procéder aux différents réglages ».
Pour ce faire, un personnel de 90 agents dont 15 médecins sont mobilisés pour le moment.
Initialement dispensaire à l’époque colonial, un groupement d’opérateurs économiques avaient pris l’initiative d’en faire l’hôpital général d’Adjamé en 2000.

"L'hôpital général d’Adjamé bientôt opérationnel", selon Raymonde Goudou

La ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Dr. Raymonde Goudou Coffie, a annoncé l’ouverture de l'hôpital général d'Adjamé en octobre prochain. Elle a donné cette information, ce mardi 13 août, à Abidjan-Plateau, lors d'une séance de travail avec les différents directeurs généraux et chefs de service des établissements sanitaires d’Abidjan.
Concernant les objectifs à court terme, Mme Goudou a précisé qu’à Yamoussoukro, les travaux de l’hôpital Saint Joseph Moscatis seront également achevés à cette même période. Tout comme l'ouverture des antennes du Centre national de transfusion sanguine de Daoukro et de Séguéla.
Raymonde Goudou Coffie a rappelé que dans le cadre du Programme présidentiel d’urgence (Ppu), "six hôpitaux généraux ont été réhabilités et 42 autres ont été identifiés afin d’en relever les plateaux techniques par des équipements modernes. Dix ambulances ont été affectées à plusieurs localités de l’intérieur en 2013", a-t-elle indiqué.
La première responsable de la santé a, toutefois, reconnu "le sombre diagnostic de la situation sanitaire en Côte d'Ivoire". Avant de sensibiliser les acteurs du secteur à l'impact de la corruption dans leur milieu. « Je vous exhorte désormais à mettre fin aux rackets qui n’honorent pas votre corporation. Si cela continue, nous allons passer à la phase répressive…», a-t-elle averti.
La séance de travail entre la ministre Raymonde Goudou, les directeurs généraux et les chefs de service des établissements sanitaires d’Abidjan a porté sur la question des mauvaises pratiques qui minent le secteur sanitaire en Côte d’Ivoire.

Inauguration de l'hôpital général d'Adjamé par le Chef de l'état SEM Alassane Ouattara.

Le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, a procédé, ce lundi 14 Juillet 2014, à l'inauguration de l'hôpital général d'Adjamé, situé sur le boulevard Nangui Abrogoua.
Intervenant à cette occasion, le Chef de l'Etat a indiqué que ce jour qui consacre l'ouverture officielle de l'hôpital général d'Adjamé, est important pour le Maire Youssouf SYLLA qui en a fait sa priorité absolue et pour les populations d'Adjamé qui disposeront désormais d'une structure hospitalière de proximité au cœur de leur commune.
Pour le Président Alassane OUATTARA, l'ouverture de cet hôpital permettra non seulement de combler le déficit de structures de référence pour la commune d'Adjamé mais également de répondre à sa promesse de campagne de rapprocher les structures sanitaires des populations.
Le Chef de l'Etat qui a relevé que plus de dix années de sous-investissement dans le secteur de la santé ont fini par avoir un impact négatif tant sur la disponibilité des services et des prestations que sur la qualité des soins, a, en outre, précisé que son ambition est de restaurer en profondeur le système sanitaire sur l'ensemble du territoire national en réhabilitant les infrastructures sanitaires, en relevant les plateaux technique dans leur ensemble et en créant de nouvelles infrastructures.
Certes, la tâche est immense, a reconnu le Président de la République. Mais, les progrès qui sont accomplis chaque jour, dans le cadre du Programme Présidentiel d'Urgence (PPU), à l'intérieur du pays et dans les grandes villes, le fonde à penser que nous sommes sur la bonne voie.
Ainsi, grâce aux financements du PPU pour un montant global de plus de 12 milliards de F CFA, six (6) hôpitaux généraux (Bondoukou, Korhogo, Bouna, Grand-Lahou, Grand-Bassam et Jacqueville) ont été réhabilités récemment et 38 Centres de santé ainsi que des hôpitaux ont été également réhabilités et rééquipés, selon le Chef de l'Etat.
Au nombre des chantiers en cours, le Président Alassane OUATTARA a cité l'hôpital Saint Joseph Moscati de Yamoussoukro dont les travaux sont achevés, l'hôpital d'Angré pour un financement de 20 milliards de F CFA dont la fin des travaux est prévue pour décembre 2014 et la construction du Centre de médecine nucléaire d'Abidjan pour un montant de 660 millions de F CFA qui sera livré en fin d'Année 2014, le démarrage des travaux de réhabilitation du CHU de Yopougon pour un montant de 40 milliards de F CFA.
A moyen terme, le Chef de l'Etat a révélé la réhabilitation et le rééquipement de l'Institut de cardiologie d'Abidjan pour un montant de 16 milliards de FCFA dans le cadre d'un financement français, la construction du Centre de cardiologie de Bouaké à hauteur de 9 milliards de F CFA avec un financement de la BID, la construction du Centre d'ontologie médicale et de radiothérapie pour le traitement des cancers, la mise aux normes des hôpitaux généraux d'Abidjan dans le cadre du PPU.
La réhabilitation, dans le cadre du financement du C2D, des hôpitaux d'Anyama, de San-Pedro, de Soubré, de Duékoué, de Guiglo et de Danané ainsi que la construction de l'INFAS d'Aboisso et la réhabilitation des INFAS de Bouaké et de Korhogo sont également prévues.
L'objectif de la réalisation de tous ces chantiers, aussi bien pour les structures de base que pour les structures hautement spécialisées, selon le Président de la République, est de permettre à nos populations d'avoir accès à des soins de qualité, car notre marche vers l'émergence à l'horizon 2020, ne peut se concevoir sans une véritable politique sociale où la problématique de la santé des populations est effectivement résolue.
En outre, le Chef de l'Etat a indiqué que nous avons un double défi à relever dans le domaine de la santé, à savoir parvenir d'abord rapidement à une réorganisation compète et à une modernisation de notre système de santé et ensuite rendre attractif notre dispositif sanitaire afin que notre pays redevienne le hub sous-régional, voire un hub régional en matière de santé.
Pour terminer, le Président de la République a dit compter sur l'engagement et le professionnalisme du Corps médical pour améliorer la qualité de la médecine dans notre pays, avant d'encourager, par ailleurs, ses compatriotes au respect des mesures de prévention préconisées par le Ministère de la Santé dans la lutte contre le virus de la fièvre Ebola qui sévit actuellement dans trois pays de la sous-région que sont la Guinée, la Sierra-Leone et le Liberia.
Le Ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Raymonde GOUDOU-COFFIE, et le Maire de la Commune d'Adjamé, Youssouf SYLLA, ont, pour leur part, remercié le Chef de l'Etat pour ses actions en faveur du développement de notre pays, en général, et celles en faveur de l'amélioration de la santé des populations ivoiriennes, en particulier.
Notons que l'hôpital général d'Adjamé est un édifice R+1, avec une capacité de 100 lits qui comprend dans sa configuration actuelle les Services de consultations externes, les Services d'Urgences, les Services Médicaux techniques, les Services généraux, l'Administration et les Hospitalisations.
Hopital general Adjame_CIV_12
Hopital general Adjame_CIV_6
Hopital general Adjame_CIV_5
Hopital general Adjame_CIV_2
Hopital general Adjame_CIV_7
Hopital general Adjame_CIV_11
Verified by MonsterInsights