preloader

Le Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké.

Ado le bâtisseur

Dimbokro. Bakayoko-Ly Ramata aux électeurs : « Ado compte sur vous pour lui donner la majorité au Parlement ».
Les « Ciments de l’Afrique (Cimaf)» à San-Pédro.
Construction d’un groupe scolaire d’excellence à Abobo (Abobo Anadore).
HEC Abidjan (Ecole des Hautes Etudes Commerciales).
Violences électorales en Côte-d’Ivoire : Ouattara évoque des « implications » surprenantes
Politique : Municipales et régionales-L’Ong ‘’Action justice’’ satisfaite du bon déroulement des élections..
Santé : la Côte d’Ivoire va accueillir une unité de production pharmaceutique de plus de 88 millions $
Le Premier Ministre, Patrick Achi lance les travaux du CHU d’Abobo.
Transport urbain d’Abidjan : Alassane Ouattara et Akinwumi Adésina lancent les travaux, d’élargissement de la route de la prison civile
Côte d’Ivoire / Alpha Sanogo, candidat aux municipales : « Nous allons démontrer que Tiassalé reste le bastion du RHDP ».
Infrastructure sportive : le stade de Bouaké un joyau architectural pour accueillir la CAN 2023.
CEI : Comment Voter ?
Politique- Côte d’Ivoire : fin de la campagne des élections sénatoriales ce jeudi, le RHDP d’Alassane Ouattara favori au scrutin du 16 septembre.
Autoroute Abidjan Yamoussoukro
Le nouveau pont Yaka à Tabou pour bientôt (Sud-ouest).
Côte d’Ivoire. Infrastructures. Trois villages de Sakassou connectés au réseau électrique national.
Modernisation du Terminal à conteneurs du Port de San Pedro : trois (3) nouvelles grues réceptionnées.
L’éditorial de Sam Wakouboué : Les GOR, l’éternel repli identitaire.
Réhabilitation du Pont Félix Houphouët-Boigny (FHB)
Municipales du 2 septembre à Tiassalé : fatigué d’Assalé, le personnel de santé sous le charme d’Alpha Sanogo.
Côte d’Ivoire : le projet de centrale hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty exécuté à 50% à début février.
Élections Municipales et régionales 2023 : les dépôts de candidatures ont pris fin ce dimanche.
Santé : les CHR de Yamoussoukro, Korhogo et Daloa bientôt dotés d’IRM de dernière génération.
Côte d’Ivoire-AIP/ Une razzia du RHDP aux Sénatoriales 2023.
Projet PSTACI : Les populations expriment leur profonde gratitude au gouvernement.
Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké

Le Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké réouvert officiellement

Fermé au début de la crise militaro-politique du 18 septembre 2002, le centre culturel Jacques Aka de Bouaké a rouvert officiellement ses portes samedi, après des travaux de réhabilitation de la salle de spectacle grâce à un don de 300 millions de FCFA du chef de l'Etat, Alassane Ouattara.
Avant de remettre officiellement les clés du bâtiment principal réhabilité aux autorités de la ville, le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie, M. Dembélé Fausséni, a indiqué que la réouverture de ce centre va contribuer à "la renaissance de la culture à Bouaké" et mettre en mouvement toute la Côte d'Ivoire culturelle, parce que Bouaké est une ville de référence, a-t-il ajouté.
Le premier adjoint au maire de la commune, M. Ouattara Zoumana, a salué la remise en l'état de ce centre et remercié le gouvernement et le président Alassane Ouattara, pour l'effort qui est fait.
Cette réouverture, selon lui, permet de "scruter l'horizon avec beaucoup d'espoir", parce que la ville avait besoin de ses atouts culturels tels que le centre culturel Jacques Aka, le carnaval de Bouaké et la piscine municipale qui faisaient son charme.
"La culture, c'est l'âme du peuple. Un peuple acculturé est sans âme", a lancé le président du conseil régional de Gbèkè, Jean Kouassi Abonouan, qui a salué également la renaissance de cette maison de la culture qui était, a-t-il rappelé, le "fleuron de la ville" et qui va servir à nouveau à l'organisation de spectacle.
Le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie a souligné la nécessité de cette réouverture pour les populations, vu l'engouement suscité par l'émission de divertissement organisé par la RTI à l'occasion de la visité présidentielle et le spectacle des humoristes, ''bonjour 2014''.
Il a promis le soutien du conseil régional à l'organisation et la création d'activités culturelles, avec la collaboration de la mairie, des nouveaux espaces d'expression culturelle.
Le centre était, indique-t-on, un lieu de divertissement des expatriés vivant en Côte d'Ivoire, jusqu'en 1971. Après cette date, il a été ouvert au grand public et rebaptisé, le 7 février 1974, du nom d'un fils de la région, Jacques Aka, lors d'une cérémonie officielle inaugurale qui s'était déroulée en présence du ministre d'Etat d'alors Auguste Denis

Historique du Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké.

Monsieur KACOU Aka Jacques .est né le 22 Juillet 1910 à Tiébissou, dans la région du BELIER. Commissaire-priseur, puis négociant dans le domaine des matières premières en Europe, il est élu député à l’Assemblée Nationale de 1950 à 1963. Il décède le 20 Mai 1963 à Paris en France. Le regretté Jacques AKA a fait figure de précurseur en décelant l’urgence des problèmes culturels dès le début de l’indépendance. Ainsi, décédé à l’aube de l’indépendance, l’ancien maire de Bouaké, Monsieur DJIBO Sounkalo et l’ancien Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire Jacques Raphaël LEYGUES ont décidé de lui rendre un juste hommage en baptisant le Centre Culturel de Bouaké à son nom : « Centre Culturel Jacques AKA de Bouake »
Initiative française, le Centre a été ouvert depuis le 06 Décembre 1971, et inauguré le 16 Février 1974 par feu le Président et Ministre d’Etat, DENISE Auguste. Il n’a été véritablement opérationnel que dans le courant des années 1985-1986

Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké

Rare et exceptionnel. Le Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké accueille le soir du Samedi 15 Août 2015," la Nuit du Gospel ", composée d'une dizaine de chorale de jeunes et de groupes musicaux qui chantent leur quotidien. Au répertoire de ces jeunes si talentueux issus de plusieurs confessions religieuses et autres de Bouaké, des chants en partie écrits par des professionnels en la matière nous feront frissonné dans tous les sens.
« Valoriser ces jeunes », c’est l’objectif affiché de cette nuit de gospel mise en place par le Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké.
Ne vous faites pas raconter les bons moments de la Nuit du Gospel! Tous à vos tickets: 1000 frs seulement par personne.
CENTRE CULTUREL JACQUES AKA
CENTRE CULTUREL JACQUES AKA_1
CENTRE CULTUREL JACQUES AKA_2
Verified by MonsterInsights