preloader

Réhabilitation du Stade de Bouaké

Ado le bâtisseur

Electrification de Dimbokro
Côte d’Ivoire : plus de 8 millions d’électeurs inscrits provisoirement sur la liste électorale.
Construction d’une station d’épuration qui traitera les eaux usées : cité Ado et de Bingerville.
Législatives 2021 : La mission d’observation de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) relève que le scrutin s’est déroulé selon les dispositions du code électoral ivoirien
Côte d’Ivoire les grands chantiers de la République initiés par SEM Alassane Ouattara.
Côte d’Ivoire : l’autoroute Tiébissou – Bouaké, désormais ouverte aux usagers.
Municipales : Kandia Camara brise le rêve de Tehfour à Abobo.
Bitumage de l’axe Odiénné Gbéléban
Ville Nouvelle Grand-Bassam et Concorde PK18 Abobo
La liste provisoire des candidatures retenues par régions pour les élections législatives du 06 mars 2021
7 kms de bitume à Sinématiali : inauguration par le Président de la République.
Une unité de transformation de la noix de cajou (Fronan)
Municipales et régionales : Mamadou Touré dévoile les listes des candidats RHDP et annonce des grands projets dans le Haut Sassandra.
CHU de Bouaké : un laboratoire de diagnostic moléculaire tout neuf ouvert.
Axe Blolequin Toulepleu Frontière Libérienne
thumbnail
Depuis Kong : Ce que Photocopie n’a jamais dit sur son «Original» Alassane Ouattara.
Le chemin de fer Abidjan-Ouagadougou (Sitarail)
Aéroport Man-Bogouiné
Côte d’Ivoire-AIP/ L’axe routier Bouna-Doropo : l’un des creusets du développement de la région du Bounkani.
Débarcadère et du marché central de Sassandra construit par le Japon.
Côte d’Ivoire. Législatives. Des comités de veille pour « Zéro perte en vie humaine ».
Modernisation du Terminal à conteneurs du Port de San Pedro : trois (3) nouvelles grues réceptionnées.
Ralliement : N’Gatta Joseph vire au Rhdp.
Séitifla/Programme « eau pour tous » (département de Vavoua).
Stade Bouake avant la Rehabilitation_4

Rénovation du stade de Bouaké: Les travaux s’accélèrent

Démarrés en janvier, les travaux de réhabilitation du Stade de la paix de Bouaké s’accélèrent. Ce stade d’une capacité de 25.000 places qui devrait passer à 40.000 selon les exigences de la Confédération africaine de football (Caf), a récemment subi la démolition des zones Vip, officiels et presse.
Le stade de la paix aura un autre visage bientôt. Outre le stade, la capitale du Gbêkê qui est l’une des quatre villes devant abriter la Coupe d’Afrique 2023 verra aussi la construction d’une cité Can de 32 villas de 5 pièces, pour un coût total de 23, 38 milliards.
Aussi, l’on aura des travaux de réhabilitation de quatre terrains de sport pour les matchs d’entrainement, l’aménagement de l’aéroport, le renforcement du réseau routier, le bitumage et la réhabilitation de la voirie reliant les différentes infrastructures sportives, la construction de deux nouveaux complexes hôteliers. Les infrastructures sanitaires ne sont pas en reste.
Le renforcement d’eau potable est aussi prévu. Le décalage de 2021 à 2023 n’a guère entravé la détermination de la Côte d’Ivoire d’organiser sa seconde Can après celle de 1984. La livraison de ce stade est prévue pour 2020.
Le coût total des travaux de rénovation est estimé à 54 milliards F CFA. Et c’est l'entreprise portugaise MOTA-ENGIL qui est maître d’ouvrage.

Bouaké capitale de la région de la Vallée du Bandama

Ville de la Côte d'Ivoire et capitale de la région de la Vallée du Bandama, Bouaké fut à l'origine un poste militaire fondé en 1898 en pays baoulé, dont les habitants acceptaient mal la colonisation ; la ville comptait 19 000 habitants en 1946, 113 000 en 1969, 333 000 en 1988 et 573 700 en 2005, mais les Baoulé n'y représentent qu'une minorité. L'afflux des ruraux a multiplié les quartiers d'habitation lotis ou spontanés qui entourent l'ancien « quartier européen » situé au nord de la voie ferrée, où se concentrent les administrations et les magasins. Si la population comprend des planteurs, des maraîchers et des commerçants, elle comporte aussi un nombre élevé de salariés de l'industrie. La ville est en effet le siège d'un des plus vieux et plus grands complexes textiles de l'Afrique francophone, l'établissement de Gonfreville (filature, tissage, impression et confection), qui travaille soit du coton ivoirien soit du coton importé.
Bouaké est un carrefour commercial de première importance entre le Mali et le Burkina Faso d'une part, Abidjan et la basse côte d'autre part ; une route goudronnée et une voie ferrée la relient à la capitale. C'est, grâce au transit des noix de cola, du poisson séché, des bovins, un des points forts du commerce dioula. C'est, enfin, une plaque tournante pour des dizaines de milliers de migrants maliens et voltaïques. Son rôle régional n'est pas moindre : d'une part, ses propres besoins alimentaires stimulent la production dans les campagnes environnantes ; d'autre part, elle est le pôle d'attraction de nombreux jeunes ruraux qui viennent y poursuivre leurs études. Toutefois, le conflit et la partition du pays ont brisé son dynamisme. À la suite du soulèvement militaire du 19 septembre 2002 à Abidjan, les rebelles, sous le nom de Forces nouvelles, se replient à Bouaké, qui devient leur bastion, coupant ainsi le pays en deux entités politiques distinctes et rivales. Plusieurs massacres ont lieu dans la ville et ses environs, entraînant la fuite de nombreuses personnes. Les 4 et 5 novembre 2004, la ville subit les raids de l'aviation ivoirienne et des combats opposent les forces terrestres dans les jours qui suivent. C'est à Bouaké, dans le stade municipal, qu'a lieu, le 30 juillet 2007, la cérémonie de la Flamme de la paix pour fêter la paix retrouvée (accords de Ouagadougou du 4 mars 2007) et la réunification du pays.
Construit à la faveur de la CAN de 1984, ce stade a une superficie de 14,52 hectares. Il comporte un parking de 2000 places réservé aux spectateurs, un parking pour les médias, un parking privé pouvant recevoir 4 cars pour les équipes et 14 véhicules pour les officiels et un parking pour le personnel. Dans la perspective de la CAN 2023, il est en pleine rénovation. Sa capacité d’accueil dans les tribunes couvertes passera de 25 000 à 40 000 places assises. Sa pelouse est en gazon naturel.
Verified by MonsterInsights