preloader

Route Boundiali Tengréla frontière du Mali.

Ado le bâtisseur

Politique – Bisbilles entre le PPA-CI et le PDCI en vue des municipales à Abidjan : C’est le RHDP qui se frotte les mains.
Port de San-Pédro (unité de fabrication de glace)
Résultats définitifs : Répartition des sièges remportés par parti ou groupement politique.
Le nouveau terminal céréalier du port d’Abidjan provisoirement réceptionné.
Législative ivoirienne : Cathérine Koné élue à Niakara avec 59,79% des voix.
Côte d’Ivoire / La Cour d’appel de Daloa s’enrichit de neuf nouveaux magistrats.
Réhabilitées, 209 pompes manuelles améliorent l’accès à l’eau à N’zi.
Politique – Municipale à Yopougon : l’historique victoire écrasante d’Adama Bictogo.
Remise des spécimens de bulletins de vote et affiches : Kuibiert appelle à une campagne « civilisée ».
Reconstruction des abattoirs de Port-Bouêt
21.700 habitants de Fronan reliés au réseau d’adduction d’eau
Côte-d’Ivoire : Patrick Achi, Ally Coulibaly, Affi élus…le Rhdp prend Gagnoa commune.
La Y4, l’autoroute de contournement de la ville d’Abidjan (état d’avancement des travaux).
Infrastructures hospitalières : Aka Aouélé lance les travaux de construction du CHR de Boundiali
Lakota / Municipales 2023 : Après le meeting du PPA-CI, Samy Merhy répond à Dano Djédjé.
Côte d’Ivoire : Voici les constructeurs des 5 lots du projet de Dispatching national de Yamoussoukro.
60 villages de Soubré électrifiés.
l’Hôpital Mère-Enfant : pose de la 1ère pierre (2013).
Bitumage de la route Kani Boundiali
Côte d’Ivoire : Mise en service de la centrale solaire Photovoltaïque de Boundiali, la vision énergétique du Chef de l’état se décline progressivement.
Inauguration du centre d’hémodialyse.
Communiqué | Affichage de la Liste Electorale Provisoire (LEP) 2023.
Infrastructures portuaires, quel bilan après l’installation de la SDMA à Bouaflé ?.
Réhabilitation du centre d’action culturel d’Abobo.
Route Boundiali Tengrela Frontiere Mali_6

Discours du Président Alassane OUATTARA, à l’occasion de l’inauguration des travaux de bitumage de la route Boundiali- Tengrela – Frontière Mali

Monsieur le Ministre d'Etat, assurant l'intérim de Monsieur le Premier Ministre;
Messieurs les Ministres d’Etat ;
Mesdames et Messieurs les Ministres ;
Madame la Représentante de Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Côte d’Ivoire ;
Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique ; Monsieur le Préfet de région de la Bagoué ;
Mesdames et Messieurs les membres du Corps préfectoral ; Monsieur le Président du Conseil régional de la Bagoué ; Monsieur le Maire de Tengrela ;
Madame le Député de Tengrela ; Mesdames et Messieurs les Elus ;
Monsieur le Représentant Résident de la Banque Ouest Africaine de Développement en Côte d’ivoire ;
Monsieur le Représentant de la Banque Islamique de Développement ;
Messieurs les Présidents de Conseils d’Administration, Directeurs Généraux, Directeurs Centraux, Chefs de Services de l’Administration ;
Messieurs les Directeurs Généraux de l’entreprise de travaux COVEC et les bureaux d’études et de contrôle ;
Honorables Chefs traditionnels et religieux;
Mesdames et Messieurs les officiers généraux, officiers, sous-officiers et militaires du rang ;
Mesdames et Messieurs les Journalistes ;
Honorables invités ;
Chers habitants de Tengrela , Boundiali, Gbon , Kanakono, Kasséré, Kolia, Kouto, et de la Bagoué.
Je voudrais tout d'abord vous remercier pour l'accueil chaleureux que vous me réservezce matin.Merci pour votre hospitalité et pour cette belle mobilisation.
Je salue la présence des nombreux cadres, fils et filles de la Bagoué, de toutes les régions environnantes et du pays frère du Mali, qui sont venus partager, avec nous, ces moments importants pour la région de la Bagoué et pour la Côte d’Ivoire.
Chers parents, chers frères, chères sœurs,
Je sais que vous attendiez cette route depuis très longtemps. Je vous en avais fait la promesse lors de la campagne présidentielle de 2010. Je vous avais réaffirmé mon engagement lors de la visite d'Etat que j'ai effectuée dans la région en 2013. Ce projet est aujourd'hui devenu une réalité. C'est donc avec un immense bonheur que je viens ici, aujourd’hui, pour l'inauguration de cette belle infrastructure qui va redonner à Tengrela, à notre pays mais également à toute la sous-région, son rôle de carrefour commercial et économique.
Chers frères, chères sœurs,
C'est aussi avec beaucoup d'émotion que je prends partà cette cérémonie car le projet que nous inaugurons aujourd'hui corrige une injustice.
En effet, il y a environ un siècle, cette région, allant de Tengrela à Séguela en passant par Odienné, concentrait une activité économique majeure ; elle centralisait les échanges entre la Côte d’Ivoire et le Mali d’une part, et entre le Nord et l’Ouest de la Côte d’Ivoire d’autre part, jusqu’au Wharf de Sassandra.
Cette boucle, qui était appelée route de la cola, était l’un des fleurons de notre économie, avec de nombreux échanges par caravanes, à dos de cheval ou de chameau.
Avec le développement des chemins de fer et des routes ainsi que l'absence de développement de routes revêtues connectées au réseau national, toute cette zone a perdu sa prospérité d’antan. Cela a entraîné une rupture des relations commerciales, une réduction des mouvements des personnes et des biens et surtout une forte paupérisation des populations de la région.
C'est donc une injustice que nous venons de réparer. Je suis donc très heureux de vous offrir ce magnifique ouvrage.
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,
Chers parents, chers frères, chères sœurs,
Le samedi 3 décembre dernier, j’ai procédé à l’inauguration des travaux de renforcement de l’axe Pont Comoé – Abengourou – Agnibilékrou.
A cette occasion, j'ai annoncé à mes frères et sœurs de l'Indénié-Djuablin, la fin prochaine des travaux de bitumage de l’axe Bouna- Doropo – Frontière du Burkina.
Cet axe, qui reliera également la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso par le bitume, répond à une logique de développement local, national et d’intégration sous régionale.
Aujourd’hui, je suis venu vous dire qu'avant 2020, tout ce grand ensemble redeviendra le cœur d’une économie florissante, au bénéfice des populations et des échanges entre la Côte d’Ivoire et le Mali.
En effet, avec l’inauguration aujourd’hui de la route Boundiali – Tengrela – Frontière du Mali, avec les travaux de construction de la route Boundiali- Odienné actuellement en cours et les travaux de bitumage de la route Kani – Boundiali qui vont démarrer dans quelques semaines, nous réalisons un réseau routier structurant qui reliera les 3 grands chefs- lieux du Nord. Au total, c'est un investissement de 100 milliards de FCFA sur les trois années à venir.
Nous serons ainsi en mesure de créer un second axe de transit des marchandises du Mali vers le Port de San Pedro, et de gagner des centaines de kilomètres.
Chers parents, chers frères, chères sœurs,
Tous ces projets d’infrastructures vont contribuer à l’accroissement des activités dans la région mais également dans la sous-région. Je voudrais à ce stade de mon propos,remercier la Banque Ouest Africaine de développement et la Banque Islamique de Développement, dont le financement cumulé de 35 Milliards FCFA a permis de réaliser cette belle route Boundiali – Tengrela – Frontière du Mali.
Je salue également la présence de Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Côte d’Ivoire et je voudrais, Monsieur l’Ambassadeur, vous réitérer notre volonté d’une forte et fructueuse coopération entre nos deux pays.
Enfin, je félicite l’entreprise COVEC, pour l’excellent travail réalisé.
Honorables invités, Mesdames et Messieurs,
En plus des infrastructures routières, nous avons également fait des investissements importants dans le secteur de l’eau potable, qui, pendant longtemps, est resté l’un des défis majeurs de la région.
Je suis heureux que nous ayons pu régler la question de l’adduction en eau potable dans les grands départements et dans les villages environnants, grâce à la mise en service, en avril 2015, du projet Boundiali – Gbon – Kouto – Kolia.
Je sais que de nombreuses pompes tombent régulièrement en panne dans les villages du fait de leur vétusté et des difficultés liées à la maintenance de ces pompes.
J’ai donc décidé de confier la maintenance et la gestion des pompes au secteur privé, afin de garantir un accès continu à l’eau potable dans toutes les localités pourvues de pompes.
Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Chers frères, chères sœurs,
Je voudrais, pour terminer, réaffirmer que notre priorité, comme cela a été le cas lors de mon premier mandat, est de mettre en œuvre des projets concrets pour l’amélioration du quotidien de nos concitoyens, partout en Côte d’Ivoire. Nous ne ménagerons donc aucun effort pour le développement de toutes les régions et pour l’émergence de notre chère Côte d’Ivoire.
Vive la Bagoué !
Vive la Côte d’Ivoire !
Je vous remercie.

Inauguration de l’axe Boundiali-Tengrela frontière du Mali par Alassane Ouattara

Inaugurée par Le Président de la République SEM. Alassane OUATTARA, le 8 décembre 2016, la route Boundiali -Tengrela - Frontière Mali, longue de 124 km, est un maillon de la route reliant le port de San Pedro à la République du Mali en passant par les villes de Daloa, Séguela, Kani, Boundiali et Tengrela. Elle est aussi un axe routier d’intérêt communautaire pour (CU21), un corridor routier important dans l’espace UEMOA.
Le bitumage de la section Boundiali – Tengrela – Frontière Mali permet ainsi de rendre viable la liaison routière entre la ville de Boundiali et la Frontière du Mali en transitant par Tengrela et amorce la renaissance du trafic sur l’axe Bamako – Tengrela – Boundiali vers l’ensemble du territoire ivoirien. Son aménagement couplé ceux des sections Boundiali – Kani (CI) et Zantièbougou – Frontière CI (Mali) permettra de rendre le port de San – Pedro accessible pour les opérateurs en provenance de Bamako (1063 km). La distance Abidjan – Bamako actuellement de 1200 km sera réduite d’environ 60 km.
La mise en œuvre du projet a connu des difficultés diverses depuis 1998.
Marche de 1986: Aménagement en route en terre,
Marché de 1998 : Difficultés de financement car prévu entièrement sur Trésor.
Marché de 2002 : Arrêté suite à la crise post électorale avec pillage de la totalité du matériel et des installations de l’entreprise.
Les différents reports de l’exécution du projet ont conduit, pour la période actuelle à une subdivision du projet en deux tranches
Phase 1 : Boundiali – Bolona : 92.5 km, achevée et réceptionnée en avril 2014, financé par la BOAD
Phase 2 : Bolona – Tengrela – Frontière Mali: 42,476 km y compris 2 bretelles, achevée et a été financée la BID
Actions d’accompagnement nécessaires à la bonification du projet
Le projet traverse plusieurs anciens chefs lieux de sous préfecture dont le niveau des constructions en fait des villes. Un programme additionnel de travaux de bitumage dans les localités de Boundiali, Kolia, Gbon, Kouto et Tengrela apporterait une bonification au projet. En outre l’aménagement des voies de raccordement des chefs lieux de sous préfecture à la route bitumée sera un atout majeur pour la zone du projet.
De même un programme d’aménagement visant la maîtrise de l’eau, profitant de la présence d’un matériel important de terrassement sera un appui important pour l’agriculture et l’élevage.
DONNÉES SUR LE PROJET
Phase 2 : Bolona – Frontière Mali: 42,476 km comprenant 2 bretelles.
Maître d’Ouvrage : Ministère des Infrastructures Economiques (MIE)
Maître d’Ouvrage Déléguée : Agence de Gestion des Routes (AGEROUTE)
Entreprise de Travaux : COVEC - CI
Contrôle travaux : BNETD
Montant du Marché de travaux : 15 100 431 433 F CFA TTC
Financement : BID et TRESOR RCI
Délai d’exécution : 12 mois
Date de démarrage effectif des travaux : 01 mai 2015
Date de fin des travaux : 30 avril 2016
Caractéristiques principales du projet
Origine du projet : Sortie Nord du village de Bolona
Fin du projet : Frontière Mali (village de Gnougoni)
Longueur du projet : 42, 476 km dont :
Bolona – Tengrela : 22,723 km,
Tengrela – Frontière Mali : 6,804 km,
Bretelle de Wora : 5,904 km,
Bretelle de Tamania : 7,044 km
Profil en travers :
Chaussée : 2x1 voie (7,4 mètres, soit 2x3, 7
Accotement : Rase campagne 1,80m / Traversée de ville : 2,30m
Structure de chaussée :
Couche de forme : 30 cm de graveleux naturel,
Couche de fondation : 20 cm de graveleux naturel,
Couche de base : 18 cm de graveleux stabilisé à 4% de ciment.
Revêtement : 4 cm de sand Asphalt.
Populations bénéficiaires :
- Principales localités traversé : Tengrela
- Estimation des populations de la zone d’impact direct : 100 000 hbts (non pris en compte forte augmentation de la population suite à l’orpaillage)

La route Boundiali – Tengrela – Frontière du Mali, un projet vieux de 20 ans

La route Boundiali – Tengrela – Frontière du Mali dont le bitumage vient d’être achevé a « une longue histoire » faite « d’espoirs et de doutes ».
Et pour cause, le projet a duré deux décennies et a vu passer trois chefs d’Etat ! C’est en effet en 1998, sous le Président Konan Bédié, que l’Etat de Côte d’Ivoire conclut le marché de bitumage avec l’entreprise Covec. Mais à peine lancé, les travaux sont arrêtés à cause du coup d’Etat. (1999).
Quand la junte militaire s’installe au pouvoir le 24 décembre 1999, avec feu le Gl Robert Guéi, le financement est interrompu et le chantier abandonné.
Sous Laurent Gbagbo, de nouvelles négociations sont entamées en 2002 pour relancer le projet. Elles avancent bien. Le redémarrage des travaux est imminent. L’espoir renaît… C’était sans compter avec la rébellion armée (septembre), qui remet tout en cause. Le matériel déployé par la Covec est pillé. Le redémarrage des travaux est ainsi bloqué.
En 2009, les travaux reprennent quand survient la crise post-électorale de 2010. Le doute s’installe chez les populations qui commencent à croire à un coup du sort.
Il a fallu attendre le retour à la normale en 2011, pour que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, comme un messie, décide de régler définitivement cette situation :
« Aujourd’hui, la route « Boundiali – Tengrela – Frontière du Mali est bien là, sous nos yeux, palpable », s’est félicité, le maire de Tengrela, Moussa Coulibaly, lors de son discours de bienvenue à l’ouverture de la cérémonie d’inauguration.
De son côté, le ministre Patrick Achi des Infrastructures économiques, maître d’ouvrage du projet, s’est dit « soulagé » de son aboutissement heureux malgré les « péripéties » qui ont émaillé sa conduite.
Route Boundiali Tengrela Frontiere Mali_12
Route Boundiali Tengrela Frontiere Mali_2
Route Boundiali Tengrela Frontiere Mali_9
Route Boundiali Tengrela Frontiere Mali_4
Verified by MonsterInsights