preloader

Autoroute Yamoussoukro Tiébissou

Ado le bâtisseur

Réhabilitation de la station d’alevinage de Jacqueville.
Réhabilitation boulevard de Marseille.
Santé : la Côte d’Ivoire va accueillir une unité de production pharmaceutique de plus de 88 millions $
Centre d’amélioration génétique porcine à Ery-Makouguié 1 (Agboville)
Usine d’anacarde de Korhogo
Un candidat se félicite d’un scrutin législatif apaisé à Bako, Bougousso, Dioulatiédougou.
Bolloré Transport et Logistics inaugure la plus grande base logistique aérienne d’Afrique de l’Ouest.
Politique – Région du Cavally/Téné Birahima Ouattara aux populations : « Alassane Ouattara ne peut rien refuser à Anne Ouloto ».
Côte d’Ivoire : le scrutin législatif sera repris dans 4 circonscriptions électorales.
Côte d’Ivoire : l’autoroute du Nord section Tiébissou-Bouaké inaugurée le 24 août prochain.
Yamoussoukro/Clôture de la campagne électorale : le Ministre Souleymane Diarrassouba invite les populations à voter massivement les candidats du RHDP.
Centre de Néonatologie de Yopougon.
Réhabilitation de l’Aéroport de Yamoussoukro pour le Sommet UE-UA.
Politique – Haut-Sassandra : Léopoldine Koffi et les siens lâchent Djédjé Mady pour Mamadou Touré.
Législatives 2021 : Alain-Richard Donwahi à Méagui : Le RHDP est ce dont la Côte d’Ivoire a besoin.
Port de San-Pédro (unité de fabrication de glace)
Afrique – Côte d’Ivoire. La centrale solaire de Boundiali améliore le mix énergétique.
Loisirs : Un parc urbain Baptisé Dominique Ouattara inauguré à Abidjan-Cocody
Législatives 2021 : Le soutien de taille d’Amédé Kouakou à Nadine Gneba à Lauzoua-Yocoboué.
Le chateau d’eau de N’dotré
POLITIQUE Yamoussoukro/ Elections municipales 2023 : Le RHDP apporte son soutien total à la candidature du ministre Souleymane Diarrassouba.
Zone Franche VITIB Grand-Bassam
Santé : les CHR de Yamoussoukro, Korhogo et Daloa bientôt dotés d’IRM de dernière génération.
EISA et Carter jugent les législatives ivoiriennes « largement transparentes ».
Élections régionales dans le Gontougo/Kobenan Adjoumani : « Je vais terrasser mes adversaires ».
Autoroute Yamoussoukro Tiebissou_7

Lancement des travaux de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou

Les autorités ivoiriennes ont lancé hier mercredi les travaux de prolongement de l'autoroute du nord, section Yamoussoukro-Tiébissou. Portant sur une longueur de 37 km, le projet a bénéficié d'un cofinancement de la Banque islamique de développement à hauteur de 77,403 milliards de franc CFA. Les travaux devraient être achevés dans deux ans.
La Côte d'Ivoire reste sur sa lancée de se doter en infrastructures routières. Hier mercredi à Yamoussoukro, les autorités gouvernementales ont procédé au lancement des travaux de prolongement de l'autoroute du nord, section Yamoussoukro-Tiébissou. Ces nouveaux travaux portent sur une longueur de 37 kilomètres qui va sans aucun doute faciliter le quotidien des usagers.
« Cette autoroute va changer le paysage de votre région et vous permettre de continuer de prendre une part toujours plus active dans la marche de notre pays vers l'Emergence », a déclaré le premier ministre Amadou Gon Coulibaly à l'endroit des populations bénéficiaires.
Présidant la cérémonie de lancement des travaux, le premier ministre ivoirien a aussi expliqué que le gouvernement ivoirien continuera à exécuter d'autres grands projets infrastructurels dans le but de faire en sorte qu'aucune région de la Côte d'Ivoire ne soit en ''marge du développement''. « Car, et c'est connu de tous, la route précède le développement », a indiqué le premier ministre ivoirien. Selon lui, les retombées de ces nouveaux travaux sont immenses pour la région du nord.
« En plus des emplois permanents et occasionnels qui seront créés dans les régions, le lancement de ces travaux renforce la position de pôle régional de croissance, dévolu à notre capitale politique. Elle devra ainsi être capable de soutenir le développement des zones rurales environnantes, en y améliorant, notamment, la compétitivité de l'agriculture et des services de transport », a confié Amadou Gon Coulibaly.
Rappelons que ce projet n'aurait pas pu voir le jour sans la contribution des partenaires en développement de la Côte d'Ivoire, alors même que le pays se prépare vient aussi de lancer un grand programme dans toutes les régions, portant sur l'aménagement et le bitumage.
La BID à la rescousse
La Côte d'Ivoire a dû recourir à la Banque islamique de développement (BID) pour ces travaux de prolongement. D'un coût global de 92,637 milliards de Fcfa, le gouvernement même n'a pu mobiliser que 15,234 milliards de Fcfa. Il est donc revenu à la BID de débloquer une enveloppe de 77,403 milliards Fcfa pour cofinancer le projet.
Abidjan n'a pas fini de compter sur la BID et ses autres partenaires en développement. Avec eux, le pays vient de lancer un grand programme d'études dans toutes ses régions qui prend en compte l'aménagement et le bitumage de 2.200 km de routes interurbaines, 117 ouvrages d'art et 400 ouvrages hydrauliques. Les travaux sont dirigés par le ministère des Infrastructures économiques, grâce à un Fonds d'études mis en place par le gouvernement.

Les travaux de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou lancés

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a procédé le 29 mars 2017 à Yamoussoukro au lancement des travaux de prolongement de l’autoroute du Nord, section Yamoussoukro -Tiébissou, long de 37 km.
Le ministre ivoirien des infrastructures économiques, Dr Amédé Koffi Kouakou, a engagé mercredi à Yamoussoukro, les entreprises et acteurs en charge du prolongement de l’autoroute section Yamousssoukro-Tiébissou, à s’appliquer dans la réalisation de l’ouvrage pour prémunir le pays du fléau de la dégradation précoce des infrastructures routières, dont souffre la Côte d’Ivoire.
« Appliquez-vous dans la réalisation de vos tâches. Car, je resterai intraitable sur la question de qualité pour être en phase avec les instructions du président de la République », a prévenu le ministre Amédé Koffi lors du lancement officiel des travaux de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou par le Premier ministre Amadou Gon.
Le ministre Amédé Koffi a invité le bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) à la plus grande vigilance dans le contrôle des travaux, tout en insistant sur le fait que « des sanctions lourdes seront prises à l’encontre des acteurs de la chaîne de réalisation des travaux, qui failliront à leur devoir, et la règle sera de tolérance zéro ».
Le premier responsable des infrastructures économiques en Côte d’Ivoire, Amédé Koffi Kouakou, situant les enjeux économiques a indiqué que cet axe qui relie le sud au nord du pays «est une route symbolique qui constitue par sa position centrale, l’épine dorsale du réseau routier de la Côte d’Ivoire», vient améliorer la sécurité routière, et induira des gains économiques provenant de la réduction du temps de parcours et du coup des transports.
«Il répond à un besoin d’écoulement supplémentaire du trafic routier et d’intégration régionale, contribuera à la croissance économique du pays, et favorisera le positionnement du port d’Abidjan, ainsi que l’émergence économique et industrielle à Bouaké deuxième ville du pays», a confié le ministre Amédé Koffi Kouakou.
D’un coût global de 92,637 milliards F CFA, le projet est cofinancé par la Banque islamique de développement (BID), à hauteur de 77,403 milliards F CFA et par l’État de Côte d’Ivoire, à hauteur de 15,234 milliards F CFA. Long de 37 km, le projet devrait s’achever le 30 avril 2019 date provisionnelle de fin de travaux.

L’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou va changer le paysage de la région (Premier Ministre)

Le prolongement de l’autoroute du Nord, section Yamoussoukro-Tiébissou, va changer le paysage de la région en permettant aux populations de prendre toujours une part active dans la marche de la Côte d’Ivoire émergente, a fait savoir le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, procédant mercredi, au lancement officiel des travaux de construction.
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a indiqué qu’en plus des emplois permanents et occasionnels qui seront créés dans la région, la construction de cette autoroute renforce la position de pôle régional de croissance dévolu à la capitale politique ivoirienne.
« Elle (l’autoroute) devra ainsi être capable de soutenir le développement des zones rurales environnantes en y améliorant notamment, la compétitivité de l’agriculture et des services de transports », a fait remarquer Amadou Gon.
Le chef du gouvernement ivoirien a rappelé les instructions du président de la République, Alassane Ouattara, relative à la qualité des travaux et à la durabilité de l’ouvrage. Il a invité les entreprises en charge de la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou, à s’engager avec rigueur et professionnalisme et à respecter de délais de livraison.
Long de 37 km, les travaux de bitumage du tronçon de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou vont coûter 92,637 milliards FCFA. Le projet est financé par la banque islamique de développement (BID) à hauteur de 77, 403 milliards F CFA et 15,234 milliards F CFA par l’État de Côte d’Ivoire. Les travaux vont durer 24 mois.
C’est une autoroute de 2X2 deux voies de 14 m avec un terre-plein central de 12m de densité à favoriser ultérieurement le passage à 2X3 voies. Elle part du carrefour de l’aéroport à Yamoussoukro jusqu’à la rivière Kan à Tiébissou. La jonction se fera par un échangeur au niveau de la route menant à Didiévi. Les travaux sont confiés à une entreprise marocaine sous le contrôle du Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD).
Verified by MonsterInsights