preloader

La Tour F du plateau en construction, les tours A et B réhabilités.

Ado le bâtisseur

Observation Electorale : Plus de 500 agents déployés par  » Indigo Côte d’Ivoire  » pour le scrutin législatif.
Electrification du village de Polonou (15km de Didiévi)
Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire.
Politique – Élections sénatoriales : les listes RHDP remportent le scrutin dans le district d’Abidjan et dans l’Agneby-Tiassa (CEI).
Aéroport de San-Pédro
Centre de prise en charge du Diabète à Divo.
Les villages de Transua électrifiés.
Une usine de lait de Soja à Touba.
La piscine d’état de Bingerville
Législatives 2021/Circonscription d’Arikokaha, Niakaramadougou et Tortya : la CEI retient une liste de 5 candidats et leurs suppléants (Communiqué).
Résultats des Elections municipales régionales et sénatoriales (02/09/2023) et (16/09/2023).
Côte d’Ivoire. Jour de vote : À surveiller…
Couverture Maladie Universelle (CMU)
Assainissement et aménagement de la baie de Cocody en 2015.
Pont de Béttié
Élections locales à Bouaké et dans le Gbêkê : victoire écrasante du RHDP triomphe pour Amadou Koné et Assahoré Jacques
Législatives 2021 : la HACA prend 4 mesures pour permettre aux médias d’assurer la couverture des élections (Communiqué).
Grand-Bassam : le pont qui relie la ville à Mondoukou est dans un piteux état.
Côte d’Ivoire/Élections locales : la CEI révèle une liste électorale de 8 012 424 électeurs pour 10 761 lieux de vote.
thumbnail
Économie – Parc d’exposition d’Abidjan : un édifice d’évènementiels doté d’équipements de pointe.
Route Ferké Nassian Kong
Côte d’Ivoire/Élections locales 2023 : la HACA sensibilise des radios de proximité en vue d’assurer une couverture médiatique éclairée et réussie.
Le péage de l’autoroute de Grand-Bassam s’ouvre le 24 juin 2022.
Municipales 2023 : Toussaint Adjobi (Candidat RHDP) : « Bonoua aspire au progrès et au développement et cela est possible avec le RHDP ».
La Tour F_Abidjan_Plateau_CIV_5
La Tour F, Abidjan Plateau 283mètres, 64 étages

Tours futuristes, quatrième pont, grande bibliothèque… L’emblématique cœur d’Abidjan, quelque peu défraîchi et un temps dépassé par la dynamique urbaine, est en pleine rénovation.

Sur la presqu’île du Plateau, la célèbre Pyramide n’est plus que l’ombre d’elle-même. Autrefois symbole de la prospérité du quartier administratif d’Abidjan, qui est aussi celui des affaires, cet immeuble imposant est devenu le symbole d’un patrimoine immobilier vieillissant et dégradé.
Au fil des années, la vitrine de la capitale économique ivoirienne a perdu de son éclat, au point de faire fuir certains grands groupes, comme Total. Mais Le Plateau semble aujourd’hui renaître de ses cendres. Le gouvernement multiplie les chantiers pour que le « petit Manhattan d’Afrique de l’Ouest », comme continuent de le surnommer les Ivoiriens, retrouve son éclat.
Victime de modernité
Deux projets emblématiques attirent particulièrement l’attention. Sur l’esplanade du palais présidentiel, un nouvel immeuble de bureaux aux airs de vaisseau spatial trône majestueusement sur une partie du boulevard de la République, l’une des principales artères du centre du Plateau.
Et au cœur de la cité administrative, la futuriste tour F, semblable à un masque africain, viendra rejoindre les cinq édifices existants. Les travaux de ce gratte-ciel – qui sera l’un des plus élevés du continent, avec 64 étages répartis sur 283 m de haut – démarreront dans le courant de ce premier semestre de 2020 et devraient durer deux ans.
Pour transformer durablement le quartier, l’État prévoit également d’édifier un pont au-dessus de l’un des bras de la lagune Ébrié afin de relier le Plateau à la commune résidentielle de Cocody. Ce projet est d’ailleurs l’une des composantes essentielles du plan de réaménagement de la baie, avec sa marina, actuellement en construction. Rappelant la silhouette d’un cheval, les courbes de ce nouvel ouvrage doivent se fondre avec celles de la cathédrale Saint-Paul.

la Tour F, la plus haute d’Afrique s’apprête à sortir de la terre

La Tour F en Côte d’Ivoire, l’immeuble le plus haut d’Afrique, avec 64 étages reposant sur un socle s’apprête à sortir de la terre.
Prouesse architecturale, la Tour F représenterait l’immeuble le plus haut d’Afrique, 64 étages reposant sur un socle, 283 m pour toucher les nuages. L’édifice est destiné à accueillir des services administratifs et des bureaux. Il comprend notamment un auditorium de 200 places au 1er étage et un espace destiné aux cérémonies protocolaires, avec une très grande hauteur sous plafond, au 60e étage.
Sa géométrie, symétrique, figure un masque africain. La façade est constituée d’une double peau présentant des facettes inclinées en dévers (vers l’intérieur et vers l’extérieur). Les deux façades sont reliées entre elles par des bielles. Les arêtes de la peau vitrée extérieure sont mises en valeur par des bandes noires en creux, le reste de la peau est lisse.
Le vitrage rappelle les tissus africains par des bandes inclinées blanches réfléchissantes qui contrastent avec des bandes traitées en vitrage aux tons bleutés. La nuit, la tour sera mise en lumière, telle une torche jaillissant du cœur du Plateau.

Les Tours A et B réhabilitées, la Tour F en cours.

Mises en service en 1978, les Tours A et B, les premières de la Cité Administrative au Plateau, à Abidjan, étaient en état de dégradation très avancé. Leur rénovation engagée par le gouvernement, à travers un investissement de plus de 66,6 milliards de FCFA est complètement achevée. Ces deux Tours, qui dans les années 80 faisaient la fierté des ivoiriens, ont retrouvé leur lustre des années de gloire de la Côte d’Ivoire.
Les travaux ont constitué en la réfection des murs, plafonds et sols, le remplacement des ascenseurs par du matériel qui consomme moins d’énergie, la mise en place de détecteur d’incendie.
L’extérieur des Tours a été aménagé avec la réfection des voiries, des espaces verts et la construction d’un parking de plus de 200 places.
Il faut préciser que chaque tour, comprend 21 étages. Chacun dispose de trois niveaux techniques et dix-sept (17) niveaux pour les bureaux dont cinq (5) paliers ministériels. La Tour A par exemple abrite le cabinet du ministre de la Décentralisation et de l’administration du territoire et celui du Secrétaire d’État chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.
Une autre tour qui sortira bientôt de terre, la Tour F est une prouesse architecturale, qui sera l’immeuble le plus haut d’Afrique, avec étages reposant sur un socle, 283 m pour toucher les nuages.
L’édifice est destiné à accueillir des services administratifs et des bureaux. Il comprend notamment un auditorium de 200 places au 1er étage et un espace destiné aux cérémonies protocolaires, avec une très grande hauteur sous plafond, au 60e étage. Sa géométrie, symétrique, est une figure de masque africain.
Les travaux de construction qui ont déjà commencé sont confiés à l’entreprise PFO Africa. L’ouvrage a été confié à l’architecte Ivoiro-Français d’origine libanaise Pierre Fakhoury, le père de la Basilique de Yamoussoukro, qui reste la plus grande basilique au monde.
La Tour F_Abidjan_Plateau_CIV_6
La Tour F_Abidjan_Plateau_CIV_3
La Tour F_Abidjan_Plateau_CIV_4
La Tour F_Abidjan_Plateau_CIV_7
La Tour F_Abidjan_Plateau_CIV_10

La Tour F, Abidjan-Plateau, début du chantier, la vision du bâtisseur SEM Alassane Ouattara.

Verified by MonsterInsights