preloader

Culture du riz en Côte d’Ivoire

Ado le bâtisseur

Le quartier Gare de Ferkéssédougou salue les actions de développement de la municipalité
Politique – Côte d’ivoire/Élections locales 2023 : la CEI annonce un taux de participation de 44,61 % (Régionales) et 36,18% (Municipales)
Aéroport de Korhogo-Karakoro
Approvisionnement d’Abidjan en eau potable à partir de Songon
Stade Félix Houphouët-Boigny (Félicia)
Une unité de transformation de la noix de cajou (Fronan)
CHU de Bouaké.
Le chateau d’eau de Zinzénou (Abengourou)
5ème pont d’Abidjan : Un chef-d’œuvre régional sur la Baie de Cocody.
Hôpital Général d’Adjamé.
Législatives Treichville/ Résultat provisoire de la Cei : Amy Toungara déclarée vainqueur.
RHDP – Régionales dans le Moronou : Ahoua N’Doli appelle à voter pour Affi.
Routes ponts : Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara.
Afrique – Côte d’Ivoire. La centrale solaire de Boundiali améliore le mix énergétique.
La route carrefour Jacques Prévert-M’Pouto
Dossier-voie périphérique d’Abidjan : l’autre solution du chef de l’état pour réduire les embouteillages.
L’Immeuble Postel 2001 réhabilité.
Electricité : la capacité de production de la Côte d’Ivoire s’élève à plus de 2 229 MW.
La liste provisoire des candidatures retenues par régions pour les élections législatives du 06 mars 2021
L’exceptionnelle inversion du taux de pauvreté par Alassane Ouattara
Echangeur de Solibra (Phase 2)
Stade de Yamoussoukro
Infrastructures sanitaires : le Premier Ministre Patrick Achi pose les premières pierres du CHR de Ouangolodougou et de l’Hôpital Général de Kong.
Transport urbain d’Abidjan : Alassane Ouattara et Akinwumi Adésina lancent les travaux, d’élargissement de la route de la prison civile
Pont de Jacqueville (Philippe Grégoire Yacé)
Culture du Riz_CIV_10

Hausse de 12% des rendements du riz en Côte d'Ivoire

Les efforts de la Côte d'Ivoire en matière rizicole portent leurs fruits. Ainsi, selon le Département américain de l'Agriculture (USDA), la production de riz non décortiqué passerait de 2,085 millions de tonnes (Mt) en 2017/18, à 2,231 Mt cette campagne qui s'ouvre, 2018/19. La progression est moins spectaculaire mais non négligeable s'agissant du riz usiné, à 1,45 Mt attendues cette campagne contre 1,355 Mt en 2017/18.
A noter que les superficies dédiées à la riziculture progresseraient légèrement en 2018/19, à 875 000 ha contre 862 000 ha la campagne dernière, mais en-deçà des 900 000 ha recensés en 2016/17. Les rendements de riz non décortiqué, quant à eux, font des progrès majeurs, et devraient atteindre 2,55 Mt/ha contre 2,42 la campagne actuelle qui s'achève et 2,28 en 2016/17, soit quelque 12%. Pourtant, seulement 17% des superficies rizicoles ivoiriennes sont irriguées mais elles fournissent 36% de la production nationale. La culture pluviale est la plus importante, représentant 57% de la production, tandis que le reste, 7%, provient de terres inondées.
Face à une consommation en hausse de 1,5 à 2% par an en moyenne, attendue à 2,6 Mt en 2018/19, contre 2,55 Mt la dernière, l'USDA anticipe des importations également en progression, qui se hisseraient à 1,35 Mt contre 1,3 Mt les deux précédentes campagnes. Des importations qui proviennent, en premier lieu, d'Inde, de Thaïlande et du Vietnam, bien que le Pakistan et Mynamar voient leurs parts de marché ivoirien croître, sans oublier la Chine.
La Côte d'Ivoire exporterait 125 000 t de riz paddy à ses voisins, en hausse de 5 000 t sur la campagne actuelle et 10 000 t de plus par rapport à 2016/17. Les stocks de fin de campagne devraient grimper à 647 000 t contre 522 000 t en 2017/18.

Le gouvernement affirme d'avantage sa volonté pour atteindre l'autossufisance alimentaire et à lutter contre l'insécurité alimentaire.

L’Agence pour le DEveloppement de la filière RIZ en Côte d’Ivoire (ADERIZ), est la nouvelle structure de l’Etat en charge du secteur riz. Elle a été créée par le Gouvernement lors du Conseil des Ministres du 10 janvier 2018.
L’ADERIZ est une Agence d’Exécution de l’Etat avec une gestion administrative et financière de type privé. Le nouveau statut confère à l’ADERIZ une flexibilité et un pouvoir plus accru pour mener des actions d’envergure. Ce statut et le mode de gestion, similaire aux sociétés d’Etat, marque la différence fondamentale avec l’ONDR (Office National du Développement de la Riziculture).
Selon le décret de création (2018-10 du 10 janvier 2018) « l’ADERIZ a pour mission de mettre en œuvre les orientations gouvernementales en matière de développement de la filière riz en Côte d’Ivoire ».
L’objectif du Gouvernement est de rendre plus dynamique les deux axes strategiques de la Strategie National de Développement de la Filière Riz (production et valorisation) pour booster la production rizicole dans un cadre reglementaire cohérent.
Le riz est la denrée la plus consommée par la population ivoireinne, il revert un caractère important pour la politique de securité alimantaire du pays. Il était donc nécessaire de renfocer les capacités institutionnelles et organisationnelles de l’ONDR pour une parfaite maîtrise de la chaîne de valeurs du riz à travers, entre autres actions majeurs, la régulation du secteur.
Verified by MonsterInsights