preloader

Port Autonome d’Abidjan

Ado le bâtisseur

Élections régionales dans le Gontougo/Kobenan Adjoumani : « Je vais terrasser mes adversaires ».
Château d’eau de Koyékro.
Municipales et régionales du 2 septembre/Geoffroy-Julien Kouao (politologue) : « Cette victoire du RHDP devrait inquiéter ses adversaires ».
Autoroute Yamoussoukro – Tiébissou : Les travaux bientôt terminés.
Côte d’Ivoire. Développement local : Fête de la lumière à Boyo.
Une usine de décorticage de riz à Odiénné.
Centre d’amélioration génétique porcine à Ery-Makouguié 1 (Agboville)
Logements sociaux : Le ministre N’Guessan Lataille s’imprègne des travaux de 3000 maisons à Grand-Bassam.
Des villages du Gontougo électrifiés
5ème pont d’Abidjan : Un chef-d’œuvre régional sur la Baie de Cocody.
Développement local : Blagouin fête la lumière et rend hommage au Chef de l’Etat.
Le péage sur le pont Henri Konan Bédié (HKB), inauguré le 16 décembre dernier.
Politique – municipales et régionales 2023 en Côte d’Ivoire, vers un changement de date ?
Politique – Haut-Sassandra : Léopoldine Koffi et les siens lâchent Djédjé Mady pour Mamadou Touré.
Législatives ivoiriennes : La victoire de Bictogo confirmée à Agboville.
Mise en service le poste de distribution d’électricité d’Anani (Port-Bouët)
Législatives : Amedé Kouakou instruit Divo sous-préfecture sur l’enjeu du scrutin
L’Ambassadeur Éric TABA présenté à la jeunesse de ladite commune de Cocody.
Carrefour indénié, 4ème pont etc…Ces ouvrages qui redessinent le visage de Yopougon, Attécoubé, Adjamé et le Plateau.
Côte d’Ivoire : L’aéroport de San Pedro va accueillir des Airbus A320.
Autoroute Yamoussoukro Tiébissou
Autoroute Abidjan San-Pédro.
Côte d’Ivoire les grands chantiers de la République initiés par SEM Alassane Ouattara.
Côte d’Ivoire/Élections locales : la CEI révèle une liste électorale de 8 012 424 électeurs pour 10 761 lieux de vote.
Le Sénat de Côte d’Ivoire
Port Autonome d'Abidjan_5

Le port d'Abidjan sera une infrastructure de référence

Le port d'Abidjan sera une infrastructure de référence dans la région ouest-africaine
En 2016, le trafic du port d'Abidjan a atteint un volume global de 22,5 millions de tonnes, contre 21,7 millions en 2015. (Crédits : DR.) Les autorités ivoiriennes ont révélé avoir prévu de 2012 à 2019 un important investissement de 760 milliards de francs CFA soit environ 1,1 milliard d'euros pour financer des travaux infrastructurels répondant au rêve de faire du port d'Abidjan un port de référence sur la côte ouest-africaine.
Les dirigeants ivoiriens veulent faire du port d'Abidjan un port de référence dans la sous-région ouest-africaine. Pour y arriver, confie le directeur général du port d'Abidjan Hien Yacouba Sié, les autorités ont décidé d'injecter entre 2012 et 2019 près de 760 milliards de francs CFA, soit environ 1,1 milliard d'euros dans le développement du port.
«L'Etat a une démarche volontariste pour que d'ici à 2020 le port d'Abidjan devienne le port de référence de la côte ouest-africaine et le premier port des Maliens», a déclaré le top management qui s'exprimait cette semaine à l'occasion d'une visite du président malien Ibrahim Boubacar Keita, lors de son séjour en territoire ivoirien, accompagné du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan.
Cet important investissement de l'Etat, estime Hien Yacouba Sié, est destiné à opérer plusieurs travaux pour accroître la compétitivité du port. Ainsi, la réalisation d'un port sec à Ferkessédougou (nord ivoirien) est prévue. Cette plateforme logistique au niveau de PK27 de 100 hectares devrait permettre de décongestionner la zone portuaire.
Les autorités ivoiriennes envisagent également un terminal céréalier d'un coût de 55 milliards francs CFA afin de permettre d'accroître le tirant d'eau actuel qui est de 9 mètres. Ce projet fait partie des travaux en vue de permettre l'accueil de grands navires et favoriser une économie d'échelle des opérateurs.
Sur la liste des chantiers en cours, un projet de terminal «RO-RO» et du TC2 (deuxième terminal à conteneurs) pour un coût de 361,2 milliards de francs CFA.
Ces infrastructures devraient permettre d'augmenter le trafic de transbordement et d'accueillir des navires de plus de 250 m, avec un tirant d'eau prévu à 16 m. Le gouvernement prévoit également d'élargir et d'approfondir le canal de Vridi, dans le sud d'Abidjan. Le projet qui nécessitera un investissement de 128 milliards de francs CFA permettra l'ouverture des voies de circulation et favoriser l'aménagement des espaces industriels et des parkings de camions.
Un important potentiel économique
Un des rares ports du Continent à réussir l'équilibre entre import et export, le trafic du port d'Abidjan a véritablement repris en 2016, avec un volume global de 22,5 millions de tonnes contre 21,7 millions en 2015. Selon la direction générale du port, ce dernier représente 76% des échanges extérieurs de la Côte d'Ivoire, 73% des recettes douanières et 60% des grandes industries du pays, avec à la clé, 55 000 emplois directs et indirects.

Les services offerts par le terminal à conteneurs

Créée dans le cadre de la Convention de Concession du Terminal à Conteneurs signée le 23 octobre 2003 avec le Port Autonome d’Abidjan, Abidjan Terminal est une Société Anonyme qui a pour objet la Gestion et l’Exploitation du Terminal à Conteneurs de Vridi dans le respect des obligations et exigences de service public que lui impose ladite Convention.
Cette particularité rend Abidjan Terminal proche de ses clients et de l’Autorité portuaire avec lesquels elle partage le même souci de performance et la même exigence de compétitivité. Ainsi, Abidjan Terminal s’est dotée d’équipements modernes et d’un personnel compétent pour être apte à garantir des prestations de services conformes aux besoins et attentes des clients et autres parties intéressées.
Dans le respect du règlement d’exploitation du Terminal à Conteneurs de Vridi et des dispositions du Code ISPS, Abidjan Terminal réalise les prestations suivantes :
réception et livraison des conteneurs à l’importation, en transbordement et à l’exportation;
contrôle, stockage, surveillance des conteneurs sur le parc à conteneurs;
déchargement et chargement des navires porte-conteneurs, y compris le shifting et le transbordement des conteneurs;
fourniture des informations et documents associés aux parties intéressées;
maintenance des infrastructures et outillages du terminal à conteneurs.

Terminal Roulier du port d'Abidjan

Signature du procès-verbal d’entrée en vigueur de la concession
Après avoir signé la convention d’aménagement et d’exploitation, le 15 janvier 2020, et le procès-verbal de mise à disposition des ouvrages abritant le Terminal Roulier, le 23 avril 2020, le Port Autonome d’Abidjan (PAA), l’autorité concédante, et le concessionnaire, la société Terminal Roulier d’Abidjan (TERRA), se sont retrouvées ce 6 juillet 2020, pour procéder à la signature du procès-verbal de l’entrée en vigueur de la concession du nouveau Terminal Roulier du port d’Abidjan.
A cette occasion, le Directeur Général du Port Autonome d’Abidjan, M. Hien Yacouba SIE, a exprimé sa gratitude à TERRA pour l’engagement pris en vue de doter le Port d’Abidjan d’un terminal moderne pour le traitement du trafic roulier.
Dans son intervention, M. Régis D. OLIVEIRA, Directeur Général de TERRA a exprimé sa satisfaction au Port Autonome d’Abidjan pour la qualité de l’infrastructure et a réaffirmé l’engagement de son groupe à contribuer à travers cette nouvelle installation portuaire, au rayonnement du port d’Abidjan.
Pour rappel, le Port Autonome d’Abidjan a investi 68 milliards de Francs CFA pour la construction de ce nouveau Terminal qui dispose de 8 hectares de terre-pleins et deux (2) postes à quai avec 14 mètres de tirant d’eau.
L’aménagement des terre-pleins et l’acquisition des équipements de manutention sont à la charge du concessionnaire, pour un coût estimé à 11 milliards de Francs CFA.
Reparation Navale_5
Reparation Navale_7
Reparation Navale_4
Zone d'entrepot
Verified by MonsterInsights