preloader

Le projet Aérocité d’Abidjan

Ado le bâtisseur

Centre d’innovations et des technologies de l’anacarde (CITA) -Usine école.
Carrefour de l’Indénié au plateau
Côte d’Ivoire : le scrutin législatif sera repris dans 4 circonscriptions électorales.
Le bîtumage de l’axe Divo Guitry côtière.
Développement des infrastructures routières : État d’avancement des travaux d’aménagement de la Route de Dabou 19 Km ( sortie Ouest Abidjan – Mars 2022).
Remise à niveau de l’offre sanitaire en Côte d’Ivoire.
Programme présidentiel de construction de logements sociaux : 30 000 logements réalisés depuis 2012.
Aéroport de Bouaké : réhabilitation pour les vols internationaux.
L’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou presque prête. (Les dernières images).
Municipales du 2 septembre à Tiassalé : fatigué d’Assalé, le personnel de santé sous le charme d’Alpha Sanogo.
Côte d’Ivoire/Élections locales : la CEI révèle une liste électorale de 8 012 424 électeurs pour 10 761 lieux de vote.
Projet de mobilité urbaine d’Abidjan.
Assainissement et aménagement de la baie de Cocody en 2015.
Arrah : Ane Boni Siméon appelle à voter massivement la liste RHDP
Plateau-Cité administrative: inauguration des Tours A et B réhabilités.
Arrivée du paquebot MS ZAANDAM au Port Autonome d’Abidjan.
Construction de 280 logements sociaux à Aboisso
Côte d’Ivoire. Législatives. Scrutin sans incident dans la deuxième ville du pays.
Côte d’Ivoire/Élections locales 2023 : La Commission Électorale Indépendante interdit l’usage du téléphone portable aux électeurs dans l’isoloir.
La voie principale d’accès au village Akeikoi dans la commune d’Abobo.
Gagnoa : L’Ageroute débroussaille des kilomètres de routes bitumées
Pont de Bassawa-Sérébou
Réhabilitation de l’Aéoport de San-Pédro
Echangeur de la Riviéra 2
Le quartier Gare de Ferkéssédougou salue les actions de développement de la municipalité
Eco_Aerocité_CIV_8

Le gouvernement adopte le plan d’urbanisme du projet Aérocité d'Abidjan.

Le gouvernement a adopté lors de son conseil de ministre une communication relative au projet « Aérocité ». Le Conseil a approuvé le Plan d’Urbanisme de Détail (PUD) et a donné son accord à l’affectation des parcelles de terrains aux opérateurs.
Le projet « Aérocité » prévoit l’aménagement et le développement d’une ville nouvelle autour de l’Aéroport International Félix Houphouët Boigny, sur une superficie de 3700 hectares.
L’Aérocité d’Abidjan, c’est aussi un parc aquatique de plusieurs hectares, avec des bungalows (hébergements touristiques), un hôtel 5 étoiles, des bureaux et des commerces, un parc des expositions-centre de congrès proposant à terme 27.000 m² de surfaces d’expositions, extensibles à 10.000 m² (parvis aménagé) et un parking de 1100 places.
Le montant global pour la réalisation du projet est évalué 1000 milliards de francs CFA.
Par ailleurs, le Conseil a instruit le Ministre des Transports et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les mesures idoines pour la réalisation effective de ce projet.
L’Etat de Côte d’Ivoire a récemment repris la main dans la conduite du projet initialement concédée à la société Aéroport international d’Abidjan (Aéria)

Abidjan va se doter d'une Eco-Aérocité sur 3700 hectares

Une Aérocité sur 3700 hectares sera construite dans le District d’Abidjan pour donner une belle image à la capitale économique.
La construction de l’Aerocicité d’Abidjan visera à renforcer l’'attractivité de la métropole d’Abidjan et de son aéroport international, par l’installation d’une offre immobilière adaptée aux demandes des investisseurs ; à l’'aménagement d’'une zone vitrine de la nouvelle Côte d’Ivoire, favorisant les implantations d’'entreprises locales et internationales dans un cadre juridique et financier stable et sécurisé (droits fonciers garantis par l’'Etat, aménagement et entretien de la zone pris en charge par le concessionnaire) ; au développement d’'un Quartier d’'Affaires selon les meilleures normes internationales (immeubles à Basse Consommation Energétique, entretien mutualisé des espaces publics, présence d’'équipements publics de type Palais des Expositions.
La réalisation d’'une opération exemplaire, largement paysagée, respectueuse du site existant (environnement lagunaire et présence d’'activités maraichères) afin de garantir une urbanisation équilibrée et durable.
Si ce projet venait à se réaliser nul doute qu’'Abidjan rivaliserait avec les belles capitales d’'Afrique d’'ici 2020 et ce par la volonté des autorités actuelles.
Ce sont 64 milliards de francs CFA, qui seront investis par la Côted’ivoire d’ici 2020, pour faire d’Abidjan le hub aéroportuaire en Afrique de l’Ouest.
Extension des terminaux de l’aérogare et l’aménagement de la piste coûterons 40 milliards francs CFA.
Aérocité d’Abidjan ou ville aéroportuaire : 40 milliards F CFA, proposera comme suit : Des hôtel de luxe dont les premières, Radisson Blu et Onomo, sont déjà sortis de terre
Le complexe immobilier Boli-Compound lui comprenant 40 à 50 villas dans un compound sécurisé,
Un parc aquatique de plusieurs hectares, avec des bungalows (hébergement touristique), un hôtel 5 étoiles, des bureaux et des commerces.
Un parc des expositions, centre de congrès, proposant à terme (4 tranches) 27 .000 m2 de surfaces d’expositions, extensibles à 10.000m2 (parvis aménagé), un parking est prévu de 1100 places à terme.
Un complexe immobilier de loisirs, comprenant 40 unités hôtelières (8.000 lits), des logements et résidences (15.000 lits), 70 lits et 20 centres de bureaux et services.
25.000 à 30.000 emplois directs attendus.
Aérocité Abidjan, c’est aussi :
70 ha dédiés à l’activité économique et logistique,
77 ha dédiés à l’activité tertiaire,
20 ha dédiés aux activités commerciales,
02 pôles hôteliers,
260 ha d’espaces verts,
92 ha pour l’habitat,
02 équipements publics de qualité : parc des expositions 25 ha et un 35 ha pour un parc urbain.
Rendez-vous d’ici 2020 pour constater la beauté de se futur joyau architectural.
C'est aussi pour cette raison que le transporteur aérien Air France-KLM veut ériger la destination Abidjan en un Hub régional, capable de transporter d'ici une décennie les passagers dans toute l'Afrique de l'ouest
Dans les cinq à dix ans, c’est une destination stratégique pour Air France, si on voit Abidjan comme le Hub régional.
Dans ce projet, Air Côte d’Ivoire, la compagnie nationale partenaire d’Air France qui y détient 20% des parts, « sera le réceptacle des passagers africains de l’ouest qu’on ira en plus transporter sur les autres villes » d’Afrique de l’ouest.
« Vu d’Europe c’est la partie en très fort développement dans les cinq à dix ans », a souligné Air France dont le projet prévoit de faire également de Nairobi (capitale du Kenya) un Hub pour toute l’Afrique de l’est. Air France détient 26% dans Kenya airways, et a partir du 25 mars 2018, la compagnie nationale française proposera trois vols par semaine entre sa base à Paris-Charles de Gaulle et l’aéroport de Nairobi-Jomo Kenyatta, opérés en Boeing 787-9 Dreamliner.
L’ambition de la compagnie est de « couvrir une Afrique à partir de long courrier avec des compagnies partenaires +capitalistiques+ qui en suite éclateront les passagers sur l’ensemble du continent, a-t-il poursuivi, évoquant « un des seuls endroits au monde » où Air France travaillera avec de « vrais partenaires stratégiques et financiers ».
Air France-KLM a renforcé en mai dernier, sa desserte Paris-Abidjan qui a atteint sept fréquences hebdomadaires, avec un quatrième vol de son Airbus A380 qui assure cette ligne depuis fin 2014. Abidjan est l’unique destination de ce « paquebot volant » en Afrique francophone.
Et pour finir Air France va remplacer le B777-200 affecté à la liaison Paris CDG – Bamako – Abidjan par un Dreamliner à compter du 29 octobre 2017. Le B787-900 décollera tous les jours à 10h00 de Roissy pour se poser au Mali à 14h45. Après 1 heure d'escale, il mettra le cap sur la côte d'Ivoire où il atterrira à 17h25.
Le vol retour prévoit un départ d'Abidjan à 19h30 et de Bamako à 23h10 pour un atterrissage à Paris Charles de Gaulle à 5h50, le lendemain.
Verified by MonsterInsights