preloader

Politique – Élections régionales du Haut-Sassandra : Paniqué, Djédjé Mady verse dans le tribalisme et la xénophobie.

Ado le bâtisseur

Réhabilitation route Adzope-Agnibilékro
Législatives 2021 : Le mode opératoire du vote.
Le péage de l’autoroute de Grand-Bassam s’ouvre le 24 juin 2022.
thumbnail
Infrastructure sportive : le stade de Bouaké un joyau architectural pour accueillir la CAN 2023.
Logements sociaux : le Premier Ministre Patrick Achi remet les clés à 2 183 souscripteurs des projets de logements « Lagoona City«  de Locodjoro et « Cité les Orchidées«  de Koumassi.
Contribution – Alassane Ouattara a-t-il réussi à imposer un nouvel ordre politique en Côte d’Ivoire ?.
Côte d’Ivoire : fin des dépôts des candidatures pour les législatives du 6 mars 2021.
Éducation : inauguration du collège Dominique Ouattara de Ouragahio.
Véolia va construire une usine d’eau potable dans le sud du pays (Région de la Mé)
Elections Municipales et régionales du 02 septembre 2023 : Mot du Président de la République SEM Alassane Ouattara après avoir voté.
Inauguration du Stade Olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé
CEI : Comment Voter ?
Première usine de chocolat à Abidjan
les Centres de secours d’urgence de Man-Duékoué.
Côte d’Ivoire : le scrutin législatif sera repris dans 4 circonscriptions électorales.
Législatives 2021 : La mission d’observation de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) relève que le scrutin s’est déroulé selon les dispositions du code électoral ivoirien
thumbnail
Le Stade de Korhogo
L’Immeuble Postel 2001 réhabilité.
Les félicitations des candidats retenus pour défendre les couleurs du RHDP par le président du parti.
Loisirs : Un parc urbain Baptisé Dominique Ouattara inauguré à Abidjan-Cocody
COTE D’IVOIRE : les mareyeuses de Sassandra, sensibilisées à une après pêche durable
Santé : le ministre Pierre Dimba annonce l’inauguration prochaine du nouvel hôpital général de Méagui.
Centre Sportif, Culturel et des TIC Ivoiro-Coréen Alassane Ouattara
Panique djedje
La déception est grande après la grave sortie de route de professeur Djédjé Mady. (Photo : DR).
86145-img-20230423-wa00201
Djedje-Mady-Politique-PDCI-0008
Les dérives, lors des campagnes électorales, ne sont malheureusement pas rares, et Djédjé Mady semble avoir cédé à cette tentation du repli identitaire. En l'absence de propositions concrètes pour le développement de la région, l’actuel président du Conseil régional a choisi de pointer du doigt, les électeurs non autochtones, créant ainsi des clivages dangereux.

Politique - Élections régionales du Haut-Sassandra : Paniqué, Djédjé Mady verse dans le tribalisme et la xénophobie.

elections-regionales-du-haut-sassandra-panique-djedje-mady-verse-dans-le-tribalisme-et-la-xenophobie
La déception est grande après la grave sortie de route de professeur Djédjé Mady. (Photo : DR)
En l’absence de propositions concrètes pour le développement de la région, l’actuel président du Conseil régional Djédjé Mady choisi de pointer du doigt, les électeurs non autochtones (Xénophobie, Tribalisme de retour)
Réputée pour son brassage socio-culturel et son hospitalité, la région du Haut-Sassandra est actuellement secouée par des déclarations controversées.
Paniqué de la victoire du ministre Mamadou Touré, candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à l’élection régionale du 02 septembre 2023, dans le Haut-Sassandra, professeur Djédjé Mady, candidat de la coalition PDCI-RDA/PPA-CI offense et insulte une partie de ses compatriotes.

Les dérives, lors des campagnes électorales, ne sont malheureusement pas rares, et Djédjé Mady semble avoir cédé à cette tentation du repli identitaire.

En l’absence de propositions concrètes pour le développement de la région, l’actuel président du Conseil régional a choisi de pointer du doigt, les électeurs non autochtones, créant ainsi des clivages dangereux.

Ses propos dangereux à Vavoua

Autrefois, apôtre de la paix, l’ancien président de l’ex-Mouvement des élèves étudiants de Côte d’Ivoire (MEECI), a sombré dans le tribalisme et la xénophobie, empruntant de fait, le chemin ouvert par son petit-fils Stéphane Kipré, du PPA-CI.

En meeting à Vavoua, le samedi 29 juillet 2023, professeur Djédjé Mady, connu pour sa modération et son appel à la tolérance, a décidé d’embrasser le discours tribaliste, au grand dam des populations locales. « Fils autochtones du Haut-Sassandra, nous devons nous mettre ensemble pour protéger nos terres. Le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbagbo se sont concertés pour réunir les enfants de ce pays. Le président Laurent Gbagbo espère que notre union va sauver notre région des mains des prédateurs », a-t-il déclaré depuis Vavoua, non sans susciter la colère et le dégoût des populations autochtones et allogènes de la cité des antilopes.

En tant que disciple du président Félix Houphouët-Boigny, connu pour son attachement à la paix et à la tolérance, Djédjé Mady déçoit profondément.

Son engagement passé au sein du MEECI, ainsi que son rôle en tant qu’ex-Secrétaire général du PDCI-RDA, semblent aujourd’hui relégués au second plan.

En aspirant à rempiler au poste de président du Conseil régional après 10 ans d’échec à la tête de l’institution, il semble avoir perdu de vue, l’importance du rassemblement et de la promotion de la cohésion sociale pour le développement de la région.

Pire, des rumeurs circulent selon lesquelles Djédjé Mady serait manipulé par son petit-fils, Stéphane Kipré, membre du PPA-CI, parti associé à cette rhétorique tribaliste.

Cette situation inquiète les citoyens conscients des conséquences désastreuses du tribalisme sur la stabilité de la région.

Face à ce virage regrettable, certains militants du PDCI-RDA, ainsi que d’autres personnalités respectées, appellent Djédjé Mady à renouer avec ses valeurs d’antan et à abandonner ce discours dangereux.

Ils espèrent qu’il retrouvera son rôle de rassembleur et qu’il présentera un programme chiffré, démontrant ainsi sa connaissance des réalités de la région et des besoins de ses habitants.

 

La colère des populations

La déception est grande après la grave sortie de route de professeur Djédjé Mady. (Photo : DR).

 

La déception est grande pour ceux qui croyaient en Djédjé Mady, en tant qu’homme affable et modéré.

La région du Haut-Sassandra, emblème d’unité et de cohabitation pacifique, mérite un discours politique à la hauteur de ses valeurs, loin de tout tribalisme et de toute xénophobie.

La question demeure désormais de savoir si le candidat saura réorienter sa campagne vers un discours inclusif, propice au développement de la région dans la paix et l’harmonie sociale.

« Le repli identitaire refait surface lorsqu’on n’a rien à proposer aux populations.

Il n’a rien compris. Avec cette rhétorique, il ne peut pas gagner les élections dans le Haut-Sassandra face au ministre Mamadou Touré, candidat du RHDP.

Car, dans cette région dont je suis originaire, qu’il le veuille ou non, les électeurs non autochtones sont majoritaires.

Il gagnerait donc à avoir un discours de rassemblement pour la promotion de la cohésion sociale et de la paix. Heureusement que la quasi-majorité des autochtones militent aujourd’hui pour le développement de la région dans la paix et la cohabitation pacifique », commente un fils de la région.

Quand un autre, visiblement agacé par l’attitude du vieux politicien, enfonce le clou.

« Quand un homme politique s’attaque aux hommes, aux adversaires au lieu d’exposer son projet, un programme chiffré, montrant sa connaissance des réalités de la région et des hommes, il est faible », a déclaré cet autre cadre influent de la région.

Les chefs traditionnels de Vavoua boycottent son meeting

Ces propos du candidat de la coalition PDCI/PPA-CI suscite de vives réactions au sein des populations, qui ont choisi de ne plus soutenir ses meetings.

Le rassemblement politique organisé à Vavoua le week-end dernier, a été marqué par l’absence notable des chefs traditionnels de la localité.

Programmé initialement à 10h, le samedi 29 juillet 2023, le meeting a finalement débuté à 15h, sans la présence des représentants traditionnels du département.

La décision des chefs traditionnels de boycotter cet événement politique découle des déclarations du candidat, jugées tribalistes et xénophobes.

Ces propos ont été mal perçus par les populations locales qui ont choisi de ne plus soutenir ses rassemblements. En raison du contenu des discours de Djédjé Mady, les chefs de communautés, notamment ceux du Nord, ont ressenti une particulière stigmatisation et se sont également abstenus de participer au meeting.

Un chef traditionnel contacté par téléphone, a exprimé leur refus d’être associés à des messages de haine qui vont à l’encontre de la cohésion sociale.

Il a souligné que leurs enfants sont impliqués dans différents partis politiques et que les déclarations de Djédjé Mady nuisent à l’unité et à la paix dans la région.

L’événement politique s’est donc déroulé sans la présence des chefs traditionnels, mais également en l’absence de certains représentants de la communauté du Nord, qui se sont sentis directement visés par les propos controversés du candidat.

Cette situation met en évidence, l’importance du respect de la diversité culturelle et de l’unité nationale dans le contexte politique.

Les déclarations provocatrices peuvent compromettre la stabilité sociale et la réconciliation entre les différentes communautés.

Dans cette optique, il devient primordial pour les acteurs politiques de promouvoir le dialogue constructif et de rejeter tout discours incitant à la division et à la discrimination.

 Olivier Yeo    Logo Lavenir.ci

Les travaux d’hercule de Ado.

Infrastructure routière : Régions de la Bagoué et du Béré (Voir vidéo).
La réfection de la côtière prolongée jusqu’à la ville de Tabou.
Côte d’Ivoire . Législatives.Bakayoko-Ly Ramata : « Avec Raymonde Goudou Coffie, c’est Djékanou qui gagne, c’est Toumodi qui gagne, c’est la région du Bélier qui gagne !»
Réhabilitation route Adzope-Agnibilékro
Le Président Alassane Ouattara lance les travaux de bitumage de l’axe Sinfra-Bouaflé.
Côte d’Ivoire-AIP/ Le Prof Aghi Bahi invite les journalistes à contribuer à la surveillance de l’intégrité de l’élection.
Le défi de l’électrification
Législatives 2021 : Le RHDP confiant à Marcory.
Pose de la 1ère pierre des travaux de réalisations des superstructures du PAA
Côte d’Ivoire : Voici les constructeurs des 5 lots du projet de Dispatching national de Yamoussoukro.
Centre Hospitalier Générale de Gagnoa.
16 villages du Folon et du Kabadougou bénéficient de l’électricité
La Côte d’Ivoire au travail : le tout nouvel Hôpital Général de la ville de Danané sort de terre.
Boudoukou : Transformer la noix de cajou pour une plus value
Ouverture des Centres Commerciaux à Abidjan et à l’intérieur du pays
Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP).
Passation de charges à Yopougon : Gilbert Koné Kafana félicite Adama Bictogo.
Lettre ouverte à Djédjé Mady : Non Professeur, on ne fait pas ça !.
Côte d’Ivoire-AIP/ L’axe routier Bouna-Doropo : l’un des creusets du développement de la région du Bounkani.
Infrastructures sanitaires : le Premier Ministre Patrick Achi pose les premières pierres du CHR de Ouangolodougou et de l’Hôpital Général de Kong.
Politique – Bisbilles entre le PPA-CI et le PDCI en vue des municipales à Abidjan : C’est le RHDP qui se frotte les mains.
Montage Véhicules IVECO en Côte d’Ivoire.
Les château d’eau de Bédiékro et de Kongoti.
Logements sociaux à Gagnoa et à Daloa
Verified by MonsterInsights