preloader

Projet de développement durable de la pêche et de l’aquaculture

Ado le bâtisseur

Société – Hausse du prix du riz:  » Il n’y a pas de pénurie de riz en Côte d’Ivoire  » ( Ministre).
les Centres de secours d’urgence de Man-Duékoué.
La Tour F du plateau en construction, les tours A et B réhabilités.
L’Université d’Adiaké en gestation.
84 M€ pour l’assainissement et le drainage à Abidjan
8 hôpitaux de référence construits en Côte d’Ivoire.
Ouverture des Centres Commerciaux à Abidjan et à l’intérieur du pays
Infrastructure sportive : le stade de Bouaké un joyau architectural pour accueillir la CAN 2023.
L’Initiative Trade Africa (USA Ivory-cost)
Le gouvernement inaugure de nouvelles installations d’eau potable à Zorofla
Aéroport International Félix Houphouët-Boigny (FHB)
Construction d’une usine de production d’articles hygiéniques à Aboisso.
San-Pédro dispose désormais d’un centre de secours d’urgence.
Axe Mankono Tiéningoué (58km)
Législatives 2021 : La Commission Électorale Indépendante annonce les premiers résultats.
Éducation : inauguration du collège Dominique Ouattara de Ouragahio.
Réhabilitation de l’Aéroport de Yamoussoukro pour le Sommet UE-UA.
Centre technique des arts appliqués de Bingerville (2014).
Electrification du village de Polonou (15km de Didiévi)
L’Hôpital général de Bouna.
POLITIQUE Yamoussoukro/ Elections municipales 2023 : Le RHDP apporte son soutien total à la candidature du ministre Souleymane Diarrassouba.
Côte d’Ivoire-AIP/ Une razzia du RHDP aux Sénatoriales 2023.
Législatives : Amedé Kouakou instruit Divo sous-préfecture sur l’enjeu du scrutin
Réhabilitation du lycée moderne de jeunes filles de Bouaké
Economie – Coton : la Côte d’Ivoire reconduite à la tête du comité permanent du Conseil international (Communiqué).
Station aquaculture de Mopoyem_CIV_6

Un tilapia de souche brésilienne introduit dans la pisciculture en Côte d'Ivoire.

Le tilapia Oreochromis niloticus, de souche brésilienne sera bientôt introduit dans la pisciculture en Côte d'Ivoire a annoncé, jeudi, à Bouaké (379 km au Nord d'Abidjan), le coordonnateur du projet de développement durable de la pêche et de l'aquaculture en Côte d'Ivoire (PDDPA), Dr Jean-Serge N'Gandi Kouadio.
Le coordonnateur du PDDPA s'exprimait après une visite sur le site d'expérimentation de ce poisson brésilien à la station de recherche sur la pêche et l'aquaculture continentale du Centre national de recherche agronomique (CNRA) de Bouaké, en présence de deux experts de l'Agence brésilienne de coopération (ABC).
L'élevage de cette espèce de Tilapia s'inscrit dans le cadre du projet de développement durable de la pêche et de l'aquaculture en Côte d'Ivoire. Selon Dr Kouadio, "la délégation brésilienne visitera également la station piscicole de Mopoyem à Dabou et bouclera sa mission à la station piscicole de production de mâchoirons de Jacqueville". "Ces stations recevront dans quelques mois un lot de cette souche de tilapia et du matériel adéquat",a-t-il annoncé.
"Je peux dire que la partie brésilienne que je représente ici est très satisfaite du développement de ce projet, voire du développement des souches brésiliennes de tilapia que nous avons commencées en petit nombre avec des alevins et aujourd'hui il y a une quantité impressionnante de poissons", s'est félicité le coordonnateur de l'Agence brésilienne de coopération, chargé des pays francophones, Nelci Caixeta.
Selon Mme Olga Diarassouba, chercheur à la station de pêche et aquaculture continentale du CNRA de Bouaké, "on a reçu 2395 alevins du Brésil, aujourd'hui nous les avons reproduit et nous sommes à plus de 100 000 poissons produits".
"Vous voyez que ce poisson est très promoteur et on va continuer à faire les essais avec les pisciculteurs pour qu'ils soient eux-mêmes témoins de l'évolution de ce poisson dans leur environnement avec les aliments qu'on leur donnera", a-t-elle poursuivi.
"Ces tilapias de souche brésilienne qui ont un potentiel de croissance très intéressant seront bientôt mis à la disposition des pisciculteurs pilotes pour leur élevage en milieu paysan ou milieu réel. Cela permettra aux pisciculteurs d'avoir des poissons marchands de plus de 500 g au bout de six mois d'élevage avec un aliment de qualité et ainsi d'accroître leur production" stipule le communiqué de presse qui a sanctionné cette visite.

Des experts brésiliens s’enquièrent de l’évolution du tilapia Oreochromis niloticus à Bouaké.

Le stade olympique d’Ebimpé dans la commune d’Anyama sort progressivement de terre.
D’une capacité de 60 012 places et conçu pour abriter tout évènement sportif, ce chef-d’oeuvre accueillera en 2021, la cérémonie d’ouverture et la finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN 2021).
Après le lancement des travaux, le 22 décembre 2016, la fondation du stade est complètement achevée.
Quant à la super structure de l’ouvrage, on commence à percevoir la forme ovale du stade dont la hauteur est de 51 mètres.
La réalisation des gradins des côtés Est et Ouest de l’ouvrage avance. Prévus sur 5 étages, les travaux de construction des gradins vont atteindre le 2è niveau au cours du premier trimestre 2018, assurent les ingénieurs du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD).
A février 2018, le taux d’exécution de cette infrastructure sportive est estimé à plus de 20 %.
Les différentes équipes sont à pied d’œuvre de façon permanente pour tenir le délai d’octobre 2019, date de livraison de l’ouvrage.
Le stade se dresse sur une superficie de 20 hectares, compte quatre entrées et dispose d’un parking pouvant accueillir plus de 10 000 véhicules.
Il sera doté d’une aire de jeu de 6 hectares avec une pelouse naturelle. Don du gouvernement de la République Populaire de Chine à la Côte d’Ivoire, sa réalisation va coûter 63 milliards de FCFA.

Autosuffisance en produits halieutiques : la ferme piscicole d’Aghien bientôt opérationnelle, annonce Mambé.

Des experts israéliens pour rendre opérationnelle la ferme piscicole d’Aghien
Bingerville. Une équipe d’experts israéliens visite la ferme piscicole d’Aghien en vue de réactiver sa production en veilleuse depuis quelques années.
Comment
Tweet
Ressusciter la ferme piscicole d’Aghien dans la commune de Bingerville avec pour ambition de produire près de 200 tonnes de poisson par an dans un premier temps. C’est un autre objectif que s’est fixé le Gouverneur du District d’Abidjan, Robert Beugré Mambé dans le cadre de la politique du Chef de l’Etat de lutter contre la cherté de la vie et la création de richesses au profit des jeunes. Et pour joindre l’acte à la parole, il a sollicité, avec l’appui de notre Ambassadeur en Israël, SE Gomis Jean Baptiste, l’expertise israélienne.
Cette équipe d’experts, qui a montré son savoir faire, en la matière, dans plusieurs pays du continent, était conduite par Ahikam Gissis. Pendant une semaine, ces experts en pisciculture et en aquaculture ont sillonné plusieurs sites, notamment celui d’Aghien. Ce site d’Aghien Télégraph sis dans la commune de Bingerville, dont l’exploitation est en veilleuse depuis deux ans, est devenu une propriété exclusive du District d’Abidjan.
Il était donc question pour les experts israéliens d’en évaluer les potentialités tant au niveau du matériel de production qu’au niveau du redémarrage de ses activités en vue de la faire monter en puissance au niveau de la production.
L’ingénieur du génie civil qu’est le premier citoyen d’Abidjan envisage faire de cette ferme piscicole, un centre de formation d’excellence pour les jeunes et les femmes au métier des ressources halieutiques.
Aussi, ce projet de pisciculture d’Aghien Télégraph devra-t-il être, selon la volonté de Beugré Mambé, un projet pilote dont la réussite va dépeindre sur les 93 autres villages qui composent le District d’Abidjan surtout que la quasi-totalité de ces villages sont situés en bordure de lagune, donc des endroits très propices à l’aquaculture.
Les hôtes du Président Mambé se sont, en outre, attelés à jeter un regard expert sur le renforcement des acquis du District d’Abidjan, dans d’autres domaines, en vue de les accroître pour le bonheur des populations et en particulier chez les jeunes. L’objectif recherché ici par le patron d’Abidjan est de créer la richesse, de lutter contre l’oisiveté, en somme, d’aider les jeunes et les femmes à se prendre en charge afin d’apposer leur sceau indélébile au développement harmonieux de notre pays contribuant ainsi à la réalisation du vaste chantier ouvert par le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara.
Notons que Touré Mathieu, le Directeur de cabinet adjoint du Gouverneur, M. Benson Raymond, directeur de l’emploi des jeunes au District d’Abidjan et M. Kouassi Adou Kouassi, directeur technique de la Sappe et par ailleurs secrétaire général de l’Association des aquaculteurs de Côte d’Ivoire ont pris une part active à cette visite terrain.
Après l’opérationnalité de l’usine de production de « l’attiéké émergent » de Songon-Kassemblé et les travaux de construction très avancés de l’usine de transformation de tomate fraîche en pate et autres fruits en jus dans la même localité, Mambé veut offrir des emplois aux populations de Bingerville avec cet autre projet innovant et porteur.
Station aquaculture de Mopoyem_CIV_5
Station aquaculture de Mopoyem_CIV_3
Station aquaculture de Mopoyem_CIV_2
Station aquaculture de Mopoyem_CIV_1

Coopération-Bouaké – Le Brésil offre des souches de poisson Tilapia à la Côte d’Ivoire

Verified by MonsterInsights