preloader

Echangeur de Solibra (Phase 2)

Ado le bâtisseur

Pompes à motricité humaine ou pompes villageoises.
Législatives 2021 : Alain-Richard Donwahi à Méagui : Le RHDP est ce dont la Côte d’Ivoire a besoin.
Stade de Yamoussoukro
Grand-Béréby accueille la 1ère aire marine protégée de Côte d’Ivoire à 378 km d’Abidjan.
Inauguration de la mine d’or d’Agbaou : Un investissement de 80 milliards de FCFA
Recrutement de 10300 enseignants (2019-2020)
Port Autonome d’Abidjan
Du stade de la Paix aux terrains d’entraînement et hôtels- Le points des chantiers des infrastructures Can 2023 à Bouaké.
Les axes routiers du Woroba
Législatives 2021 : La mission d’observation de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) relève que le scrutin s’est déroulé selon les dispositions du code électoral ivoirien
Route Odienné-Gbéléban : un vecteur de développement économique et social de la région du Kabadougou
Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI)
Le Projet d’Urgence d’Infrastructures Urbaines. (PUIUR)
Élections locales à Bouaké et dans le Gbêkê : victoire écrasante du RHDP triomphe pour Amadou Koné et Assahoré Jacques
Débarcadère et du marché central de Sassandra construit par le Japon.
21.700 habitants de Fronan reliés au réseau d’adduction d’eau
Inauguration du Canal de Vridi élargi et Approfondi.
Le Sénat de Côte d’Ivoire
Sinfra Côte-d’Ivoire : Épiphane Zoro Bi Ballo «satisfait» du démarrage du scrutin.
Politique – Municipale à Yopougon : l’historique victoire écrasante d’Adama Bictogo.
Municipales et régionales : Mamadou Touré dévoile les listes des candidats RHDP et annonce des grands projets dans le Haut Sassandra.
L’Enquête du jeudi/ Côte d’Ivoire : 4ème pont d’Abidjan (2)- L’ouvrage déjà visible à Attécoubé.
Centre technique des arts appliqués de Bingerville (2014).
Côte d’Ivoire les grands chantiers de la République initiés par SEM Alassane Ouattara.
Infrastructures portuaires, quel bilan après l’installation de la SDMA à Bouaflé ?.

DEUXIEME PHASE DE L’ECHANGEUR DE L’AMITIE IVOIRO-JAPONAISE : LE JAPON OCTROIE 25,135 MILLIARDS DE FCFA A LA COTE D’IVOIRE

Dans le cadre du projet d’aménagement de l’Echangeur de l’Amitié ivoiro-japonaise, le Japon a octroyé, le 08 janvier 2019 à Abidjan, 25,135 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire, en vue du financement de la phase 2 dudit projet. Les échanges de notes ont été signés par le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, et l’ambassadeur japonais, Hideaki Kiramitsu.
« Le gouvernement se félicite de la signature de ces échanges de notes portant sur un appui financier du Japon en vue de doter le pays d’infrastructures modernes et de qualité lui permettant de répondre à son ambition de grande métropole économique », s’est réjoui Marcel Amon-Tanoh.
Selon le ministre des Affaires étrangères, cet appui du gouvernement japonais, qui contribuera à la mise en œuvre d’un vaste chantier de reconstruction, d’équipement et de développement d’infrastructures, traduit le dynamisme de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Japon.
Cette deuxième phase permettra d’ajouter à l’Echangeur un troisième passage supplémentaire en hauteur dans le sens de Marcory-Treichville en cours de réalisation au carrefour Solibra. Cet Echangeur vise à atténuer considérablement les embouteillages entre l’aéroport et le Plateau.

Le Japon et la Côte d’Ivoire s’accordent pour la construction de trois échangeurs à Abidjan

Il s’agit d’une part, du projet d’aménagement de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise en cours de réalisation sur le boulevard Valérie Giscard d’Estaing (VGE) et d’autre part, de celui du projet de construction de trois échangeurs sur le boulevard Mitterrand.
« Le gouvernement ivoirien se félicite de la signature de ces échanges de notes qui portent sur un appui financier du gouvernement japonais, qui porte sur un montant total de 107,035 milliards de FCFA pour doter Abidjan d’infrastructures de qualité », a indiqué Amon-Tanoh, saluantr l’excellence des relations entre les deux pays.
Pour l’ambassadeur du Japon, le projet de construction de ces échangeurs à trois carrefours du boulevard François Mitterrand, financé à titre de prêt à hauteur de d’environ 80,7 milliards de FCFA, permettra de soulager les congestions sur cet axe routier.
« C’est au vu de la fréquentation de ce boulevard que nous prévoyons d’utiliser la méthode de construction accélérée des échangeurs qui consiste à pré fabriquer en partie en usine les pièces en acier des ponts, et les assembler sur le chantier », a-t-il expliqué.
M. Kuramitsu a ajouté que la phase 2 du projet d’aménagement de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise est financée à titre de don pour un montant d’environ 25 milliards de FCFA. « Pour cette deuxième phase, il s’agira d’ajouter un troisième passage supplémentaire en hauteur dans le sens de Marcory-Treichville en cours de réalisation au carrefour Solibra », a-t-il indiqué.
Il a assuré que les travaux une fois terminés, les embouteillages entre l’aéroport et le Plateau seront considérablement atténués

Financement des Projets de construction de l’échangeur de Solibra et équipement du procédé d’impression de SNPECI: Le Japon accorde un don de 1,245 milliard FCFA à la Côte d’Ivoire

1,245 milliard de FCFA c’est le montant total du don que le Japon, à travers l’Agence japonaise de Coopération internationale (JICA), a octroyé à la Côte d’Ivoire pour le financement de deux projets.
Le premier projet porte sur l’étude de concept détaillé de la phase 2 de construction de l’Echangeur de l’amitié Ivoiro-Japonaise au niveau du carrefour Solibra et le second est relatif à l’amélioration de l’équipement pour le procédé d’impression et la numérisation des archives de la société Nouvelle de Presse et d’Edition de Côte d’Ivoire (SNPECI) , éditrice du quotidien gouvernemental Fraternité-Matin.
Le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a procédé avec le représentant de l’ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, le représentant résident de la JICA, Iimura Tsutomu, à la signature des deux accords de don offert par le Japon pour le financement desdits projets, le mercredi 28 mars, au 20 ème étage de l’immeuble sciam du Plateau.
Dans son allocution, le Ministre Adama Koné a indiqué que le premier projet est financé à hauteur de 940 millions FCFA et le deuxième à 305 millionsFCFA. Le total des dons est donc chiffré à 1,245 milliards FCFA. « Il est important de rappeler qu’en juillet 2015, le Japon a accordé à la Côte d’Ivoire environ 27 milliards de FCFA pour la construction de l’Echangeur d’Amitié Ivoiro-japonaise sur le boulevard Valery Giscard d’Estaing (VGE) », a-t- il fait savoir. Avant de préciser qu’afin d’apporter davantage de fluidité à la circulation dans cette zone de la capitale, et à la demande du Gouvernement, le Japon a accepté d’initier une seconde phase de ce projet en construisant une troisième voie sur l’échangeur dans le sens de Marcory-Treichville.
« Je voudrais me faire l’interprète des nombreux usagers en proie à des embouteillages au quotidien, au niveau du carrefour Solibra, et vous exprimer le soulagement et l’espoir des populations de voir l’ouvrage livré le plus rapidement possible », a déclaré le Ministre de l’Economie et des Finances.
Selon lui, en ce qui concerne le projet pour l’Amélioration du Procédé d’Impression et la Numérisation des Archives de la SNPECI, il va consister d’une part à doter cette société de matériels moderne adaptés pour l’impression de grande masse et d’autre part à numériser les archives conservées depuis des décennies dans des conditions souvent difficiles. Il a profité de l’occasion pour réitérer la gratitude et la reconnaissance du Gouvernement ivoirien au Japon pour tous les appuis apportés au développement de la Côte d’Ivoire.
Le représentant résident de la JICA, M. IImura Tsutomu, a pour sa part, expliqué que l’accord relatif au projet de construction de l’échangeur de Solibra porte sur le premier tronçon de la deuxième phase de ce projet. « Comme vous le savez, les travaux de construction de la première phase sont en cours.
Ce présent accord permettra de construire les « deux bras » qui lient des routes en provenance des deux ponts, Houphouët-Boigny et Charles De Gaulle », a-t- il noté. La deuxième phase, a ajouté IImuraTsutomu, consistera à construire le troisième bras, qui sera une super-passerelle au-dessus des deux bras en construction, et facilitera la circulation en sens inverse, de l’aéroport au pont Houphouët-Boigny.
Un autre accord est annoncé dans les prochains mois pour le financement des travaux de construction.
Verified by MonsterInsights