preloader

Barrage de Soubré (Région de la Nawa)

Ado le bâtisseur

Côte d’Ivoire – Les élections régionales et municipales fixées au 2 septembre 2023.
Côte d’Ivoire : inauguration d’une usine suisse d’une valeur de 3.27 milliards Fcfa.
L’exceptionnelle inversion du taux de pauvreté par Alassane Ouattara
Electrification du village de Polonou (15km de Didiévi)
Le chateau d’eau de Boli (Didiévi)
Chantier du 4ème pont d’Abidjan : le Groupe chinois CSCEC avance avec assurance.
Korhogo : Le ministre Amadou Coulibaly inaugure le collège Amadou Gon Coulibaly de Koni.
L’internet haut-débit via satellite
Inauguration de la voirie bîtumée de Yamoussoukro
Valorisation des déchets d’Akouédo
Le chateau d’eau de Bandiahi (Daloa)
7 kms de bitume à Sinématiali : inauguration par le Président de la République.
Législatives 2021 : Le Président de la CEI annonce l’ouverture officielle de la campagne dès ce vendredi à minuit.
Grand-Bassam : le pont qui relie la ville à Mondoukou est dans un piteux état.
Côte d’Ivoire : Inauguration de l’autoroute Yamoussoukro-Tiébissou : le maire N’dri Germain appelle à une grande mobilisation.
Côte d’Ivoire : l’autoroute du Nord section Tiébissou-Bouaké inaugurée le 24 août prochain.
Législatives 2021 : Le soutien de taille d’Amédé Kouakou à Nadine Gneba à Lauzoua-Yocoboué.
Réhabilitation du boulevard de France
Politique – Après ses propos injurieux et belliqueux/Le Sénateur Agbahi Félicien met Koua Justin et le PPA-CI en garde : « Ce pays n’acceptera plus le désordre »
Réhabilitation de 21 mille pompes à motricité humaine.
Cote-d’Ivoire : La CEI condamne des propos « d’une extrême gravité » de Moïse Lida Kouassi.
Politique – Haut-Sassandra : Léopoldine Koffi et les siens lâchent Djédjé Mady pour Mamadou Touré.
Côte d’Ivoire : L’aéroport de San Pedro va accueillir des Airbus A320.
Côte d’Ivoire – Législatives. Farikou Soumahoro (RHDP) appelle Adjamé à « voter utile ».
Le Chateau d’eau de Bolona (Tengréla)
Le Barrage de Soubré_3

BARRAGE HYDRO-ELECTRIQUE DE SOUBRE : FICHE TECHNIQUE

Le projet de construction du barrage hydroélectrique de Soubré à partir des chutes de la NAWA, longtemps resté en veilleuse est devenue une réalité avec l’inauguration prévue ce jeudi 2 novembre 2017 par le Président Alassane Ouattara, quatre (4) années après la pose de la première pierre. En savoir plus avec la fiche technique du Projet.
A - Description
Le projet d’aménagement hydroélectrique de Soubré comprend la construction d’un barrage hydroélectrique de 275 MW et la réalisation du réseau d’évacuation de l’énergie associé. Les principales caractéristiques sont les suivantes :
a - Barrage hydroélectrique
Bassin versant : 2 000 km2
Surface du lac de retenue : 17,5 km2
Apport moyen : 14 000 000 000 m3
Volume du réservoir : 83 000 000 m3
Hauteur de chute nominale : 43 mètres
Nombre de groupes : 3
Débit d’équipement : 714 m3/s
Puissance installée : 275 MW
Energie Produite : 1170 GWh
b - Réseau d’évacuation d’énergie associé
Le réseau d’évacuation d’énergie comprend la construction d’une ligne haute tension (225 kV) d’une longueur de 365 km partant de Soubré en passant par Taabo jusqu’au Poste de Yopougon2 ainsi que les aménagements et extensions dans les postes de Soubré, Taabo et de Yopougon 2.
B - Intérêt du projet
L’aménagement hydroélectrique de Soubré est un projet structurant sur lequel repose la stratégie de développement du potentiel hydroélectrique du fleuve Sassandra. Le développement et l’optimisation du potentiel hydroélectrique du fleuve Sassandra dépend en partie de la réalisation du barrage de Soubré, qui lui-même a justifié la réalisation du barrage de Buyo, en amont du fleuve. La justification du projet réside essentiellement dans les avantages suivants :
a - Intérêt au plan économique et social
Les avantages socio-économiques induits du projet seront perceptibles dans divers domaines comme l’urbanisation, l’éducation, la santé, la pêche, l’emploi des jeunes, etc. Le barrage contribuera à la réduction de la pauvreté, au développement durable et à une meilleure intégration socio-économique de la population rurale vivant le long du fleuve Sassandra par :
la facilitation de l’électrification des villages ;
la construction d’infrastructures telles que des marchés, des logements, des écoles, un centre de santé, un complexe sportif, etc. ;
la création de 3 000 à 5 000 emplois sur une période d’au moins cinq (5) ans ;
la création d’une zone de pêche, créant ainsi des sources de revenus pour les populations ;
le développement du tourisme par la mise en valeur des chutes de la NAWA.
b - Intérêt pour le Secteur de l’Electricité
La valorisation du potentiel hydroélectrique du fleuve Sassandra permettra à la Côte d’Ivoire de réduire le coût global de production d’électricité et la facture de gaz naturel et d’améliorer le mix-production. Ainsi :
la capacité actuelle du parc de production d’électricité d’origine hydraulique est de l’ordre de 1800 GWh. Le barrage de Soubré avec une capacité de 1170 GWh représente un accroissement de 65%, améliorant ainsi le mix-production ;
Le fleuve Sassandra dont le potentiel équitable est de 1100 MW (pour un productible de 5900 GWh) est équipé à seulement 15% de sa capacité (165 MW pour un productible de 850 GWh à Buyo) et le barrage de Soubré fera passer ce taux à 40% ;
Le coût du kilowattheure produit par la centrale de Soubré est de 20 F CFA tandis que le coût du kilowattheure thermique moyen est de 55 F CFA (2010), contribuant ainsi au retour à l’équilibre financier du secteur ;
La construction de la ligne Soubré-Taabo-Abidjan améliorera le transit de l’électricité en Côte d’Ivoire.
II - FINANCEMENT
La réalisation du barrage de Soubré s’inscrit dans la stratégie de mise en valeur équilibrée des ressources énergétiques du Pays. C’est un ouvrage important pour assurer à moyen terme, un équilibre de l’offre et de la demande en électricité. Elle permettra de relever le niveau de l’hydroélectricité en Côte d’Ivoire, de rééquilibrer le mix-énergétique et de faire face, à moindre coût, à l’évolution croissante de la consommation nationale. Ce projet a bénéficié d’un financement de la part d’Eximbank Chine à hauteur d’un coût de 331 milliards de F CFA dont 85% soit 239 milliards F CFA pour la partie chinoise et 15% soit environ 92 milliards pour la partie ivoirienne mobilisable sur une durée de 5 ans. Le taux d’intérêt est de 2% et la durée de remboursement est de 20 ans avec un différée de 9 ans. La mise en service du barrage est prévue pour fin 2017 ou début 2018.
III - QUELQUES DATES HISTORIQUES
1962 : Découverte des chutes de la NAWA par Électricité de France (EDF) et réalisation d’une étude d’avant projet sommaire cette même année. Les résultats de cette étude ont montré que les sites de barrages hydroélectriques reconnus sur le bassin versant du Sassandra ont une puissance équitable de 1100 MW pour un productible annuel de 5900 GWh.
1982 : Confection des dossiers par EECI et EDF en vue d’un appel d’offres pour la réalisation du barrage de Soubré, appel d’offres annulé.
2000 : Actualisation de l’étude de faisabilité par un Bureau d’Ingénieurs Conseils Coyne et Bellier, sur financement IDA
2008 : Sur financement du secteur de l’électricité, le Ministère des Mines et de l’Énergie confie au même Bureau d’Ingénieurs Conseils Coyne et Bellier, la mise à jour de l’étude de faisabilité du barrage de Soubré et de la ligne d’évacuation d’énergie et des postes associés.
09 janvier 2013 : Signature à la Primature de l’accord de prêt de financement du Projet d’aménagement hydroélectrique de Soubré sous le nom de « Barrage de Soubré » entre l’Etat de Côte d’Ivoire et Eximbank Chine.
11 février 2013 : Rencontre du Ministre Adama Toungara, Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie avec les populations de Soubré pour annoncer l’arrivée du Président de la République S.E.M. en vue du lancement officiel de la construction du barrage de Soubré. Visite du site devant abriter le barrage.

Barrage de Soubré : la Côte d'Ivoire se renforce dans l'énergie renouvelable

"Notre pays s'est engagé en 2015 dans le cadre des accords de Paris sur le climat (la COP 21) à réduire à l'horizon de 2030 ses émissions de gaz à effet de serre de 28 % pour l'ensemble des secteurs confondus", a déclaré le président Ouattara lors de la cérémonie d'inauguration début novembre. Autant que l'indépendance énergétique, le barrage de Soubré marque donc la volonté du gouvernement de s'inscrire dans une dynamique d'énergie renouvelable. Disposant de quatre turbines dont la première a été mise en service en juin 2017, le barrage de Soubré, long de quatre kilomètres, devrait être d'un apport appréciable aux 2000 MW actuellement produits dans le réseau, comme le dit Amidou Traoré, directeur général de la société des énergies de Côte d'Ivoire (CI-Énergie).
Emblématique de la coopération sino-ivoirienne
Salué par le président Ouattara comme un outil supplémentaire pour "la compétitivité des entreprises", le barrage de Soubré, qui a coûté 331 milliards de francs CFA (500 millions d'euros), a été financé par la Chine à hauteur de 85 . Ce qui a fait dire au représentant de l'ambassadeur de Chine à Abidjan, Wang Yu, que "le projet de barrage de Soubré est l'un des plus emblématiques de la coopération sino-ivoirienne". "Soubré est l'aménagement hydroélectrique le plus puissant de Côte d'Ivoire, selon Amidou Traoré. "Cet ouvrage augmentera la part du renouvelable de 45 % et 200 hectares de terres ont été préservés pour la conservation de la faune et de la flore."

Inauguration de l'énorme barrage hydroélectrique de Soubré en Côte d'Ivoire

Le président de la République Alassane Ouattara a inauguré le gigantesque barrage hydroélectrique de Soubré, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire.
Ce barrage de quatre km de long doit produire 275 mégawatts d'électricité par an avec ses quatre turbines, qui s'ajouteront au réseau actuel de 2.000 MW, selon Amidou Traoré, directeur général de la société des Energies de Côte d'Ivoire (CI-Energie).
D'un coût de 331 milliards de francs CFA (500 millions d'euros), sa construction, démarrée en 2013, a été financée par la Chine à hauteur de 85%.
La première turbine avait été mise en service en juin.
"Notre pays s'est engagé en 2015 dans le cadre des accords de Paris sur le climat (la COP 21) à réduire à l'horizon de 2030 ses émissions de gaz à effet de serre de 28% pour l'ensemble des secteurs confondus", a déclaré le président Ouattara lors de la cérémonie d'inauguration.
"Le barragehydroélectrique de Soubré produisant une énergie renouvelable contribue à atteindre cet objectif" a-t-il souligné, saluant un outil supplémentaire pour "la compétitivité des entreprises".
"Le projet de barrage de Soubré est l'un des plus emblématiques de la coopération sino-ivoirienne", a soulignéle représentant de l'ambassadeur de Chine à Abidjan Wang Yu.
"Soubré est l'aménagement hydroélectrique le plus puissant de Côte d'Ivoire, selon Amidou Traoré. "Cet ouvrage augmentera la part du renouvelable de 45% et 200 hectares de terres ont été préservées pour la conservation de la faune et de la flore".
Avant Soubré, la fourniture d'électricité de la Côte d'Ivoire était assurée à hauteur de 75% par l'énergie thermique, le reste revenant aux barrages hydroélectriques.
Première puissance économique d'Afrique de l'Ouest francophone, la Côte d'Ivoire s'est engagée dans la reconstruction de son réseau électrique depuis la fin de la crise post-électorale meurtrière de 2010-2011.
Les autorités projettent d'investir près de 16 milliards d'euros dans le secteur d'ici 2030, financés en grande partie par le privé. Abidjan ambitionne de doubler sa production actuelle (2.000 MW) d'ici 2020.

Le barrage de Soubré créé 3 000 emplois (gouvernement)

Selon le gouvernement ivoirien, la construction du barrage de Soubré, en plus d'augmenter la capacité de production d'eau potable, de faciliter l'électrification des villages et de développer le tourisme, a permis la création de 3 000 emplois directs.

Le Barrage de Soubré_2
Le Barrage de Soubré_5
Inauguration du Barrage de Soubré

Inauguration à Soubré par SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire du barrage hydroélectrique construit par les chinois

Verified by MonsterInsights