preloader

Routes ponts : Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara.

Ado le bâtisseur

Législatives ivoiriennes: la CEI juge la campagne « globalement satisfaisante« .
Le ministre Danho Paulin invite les Ivoiriens à venir découvrir le nouveau stade de Yamoussoukro.
Ralliement : N’Gatta Joseph vire au Rhdp.
3 Hôpitaux Militaires en construction (HMA).
Élections Régionales Et Municipales : Albert Flindé pour la razzia des candidats du RHDP.
Carrefour indénié, 4ème pont etc…Ces ouvrages qui redessinent le visage de Yopougon, Attécoubé, Adjamé et le Plateau.
La Tour F du plateau en construction, les tours A et B réhabilités.
Première usine de chocolat à Abidjan
Le chemin de fer Abidjan-Ouagadougou (Sitarail)
RHDP/ Législatives 2021 à Touba : Moussa Sanogo place sa campagne sous le signe du rassemblement.
Débarcadère et du marché central de Sassandra construit par le Japon.
Attention tous les coups ne sont pas permis.
Ville Nouvelle Grand-Bassam et Concorde PK18 Abobo
Politique – Élections locales 2023 : le Conseil d’État fait des recommandations sur le contentieux des élections des conseillers régionaux et municipaux.
Pompes à motricité humaine ou pompes villageoises.
Côte d’Ivoire/Élections locales 2023 : la HACA sensibilise des radios de proximité en vue d’assurer une couverture médiatique éclairée et réussie.
Côte d’Ivoire/Élections locales 2023 : La Commission Électorale Indépendante interdit l’usage du téléphone portable aux électeurs dans l’isoloir.
Le port autonome d’Abidjan accueille le plus grand navire de Croisière de son histoire.
Politique – Élections locales 2023: la Commission Électorale Indépendante reconduit le découpage territorial de 2018.
Législatives ivoiriennes : Koné Kafana mobilise les femmes des marchés de Yopougon.
Boudoukou : Transformer la noix de cajou pour une plus value
Zone Franche VITIB Grand-Bassam
Élections régionales dans le Gontougo/Kobenan Adjoumani : « Je vais terrasser mes adversaires ».
Lakota / Municipales 2023 : Après le meeting du PPA-CI, Samy Merhy répond à Dano Djédjé.
L’école de pêche est situé à Ekpossa
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_1
Le chef de l’Etat a lancé de nombreux travaux dans plusieurs communes de la capitale économique. : Abobo.
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_2
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_3
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_4
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_5
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_6
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_7
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_8
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_9
Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara_Abobo_Yop_2022_10
Yop_travaux_2022_1
Le chef de l’Etat a lancé de nombreux travaux dans plusieurs communes de la capitale économique. : Yopougon.
Yop_travaux_2022_2
Yop_travaux_2022_3
Yop_travaux_2022_4
Yop_travaux_2022_4
Yop_travaux_2022_5
Yop_travaux_2022_7
Yop_travaux_2022_8
Yop_travaux_2022_9
Yop_travaux_2022_10
Yop_travaux_2022_11

Routes ponts : Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara.

Depuis le début de sa troisième mandature, le chef de l’Etat a lancé de nombreux travaux dans plusieurs communes de la capitale économique. Les deux quartiers les plus peuplés, Abobo et Yopougon, sont également touchés. Que pensent les habitants de ces chantiers ? Reportage.

Abobo-Rond point, ce vendredi 3 juin 2022.

Les travaux de l’échangeur ont dénaturé le paysage. Sur les nombreuses déviations qui contournent le chantier occupé par une pelleteuse et des ouvriers en chasubles, piétons et automobilistes se disputent la voie.

Installé au niveau de la Pharmacie de la Mé, Moumine Diakité doit faire avec la poussière. Ce vendeur d’articles divers a assisté au début de ces travaux.

«Je vis à Abobo, depuis 20 ans. Je peux dire que c’est la première fois que j’assiste à une véritable transformation de la commune.

Depuis le carrefour Samaké jusqu’au rond-point de la mairie, la circulation est devenue fluide.

Si l’échangeur s’achève, la fluidité partira jusqu’à Adjamé et jusqu’à Pk18», se réjouit le vendeur, malgré la place de fortune qu’il occupe.

Bouchons énormes

Plusieurs de ses camarades ont été déguerpis à l’occasion de ces travaux, mais Moumine dit comprendre la situation.

«Ça fait longtemps qu’on se plaint du désordre à Abobo. Maintenant qu’on met de l’ordre, il faut accepter de souffrir», relativise-t-il.

Tout comme lui, les quelques commerçants rescapés qui proposent encore leurs articles dans les environs sont unanimes sur la côté salutaire de ces travaux.

Même si quelques uns, comme Moudachirou Mamadou, chauffeur de wôrô-wôrô sur le tronçon Belleville-Abobo-gare, estime qu’il n’y a pas assez de voies de déviation. Et que cela cause des bouchons énormes.

À la mairie, Yves Doumbia, l’un des responsables de la radio Abobo FM, répond qu’il y a 15 km de voies de déviation.

«Nous avons déjà sondé la population au cours de plusieurs émissions radio.

Les gens sont unanimes que le président de la République travaille énormément pour améliorer  la fluidité, pas seulement à Abobo, mais partout dans le pays.

Au niveau d’Abobo, il y a de plus en plus de populations qui ont de l’eau potable et de l’électricité», indique Yves Doumbia.

Une chance pour nous

Banhoro Ismaël Isaac, fondateur de l’unité d’autodéfense du Dokui-extension abonde dans le même sens. «Il est vrai qu’il y a de l’embouteillage.

Mais c’est une chance pour nous.

Des voies sont en train d’être désenclavées.

Les voies des quartiers Siaka Koné et Marley ont été mises en bon état. On dénonce les embouteillages, mais ces embouteillages nous permettent de voir ce qui se passe à Abidjan.

Quand on passe à l’Indenié, par exemple, au niveau de la baie des lagunes, on a le temps d’apprécier ce qui se fait», note Banhoro Ismaël Isaac.

Pour Ali Bamba, commerçant, le seul bémol au niveau d’Abobo, ce sont les voies de déviation qui ne sont pas respectées.

Il y a aussi l’insécurité, dit-il.

«De Pk18 à Anador, on passe facilement 2 heures de temps en route.

La police n’arrive pas à mettre de l’ordre.

Au niveau du rond-point, la nuit, on se fait agresser», souligne-t-il.

4ème pont de Yopougon

Un état d’esprit un peu mitigé à Yopougon. À Siporex, ce 3 juin, les bouchons au niveau du carrefour exaspèrent. Contrairement à Abobo, où ce sont les chantiers qui causent l’embouteillage, ici la population pointe du doigt l’indiscipline.

C’est notamment le cas d’Apollinaire Boto, gérant de cabine téléphonie, installé au bord de la route.

«À Yopougon, on attend la fin des travaux du 4ème pont avec impatience.

Ça va apporter beaucoup de soulagement aux populations.

Mon oncle travaille au Plateau.

Il sort très tôt les matins et rentrent très tard à cause des embouteillages aux heures de pointe», explique-t-il.

Avant de poursuivre : «Pour ce qui est des autres communes d’Abidjan, je dirais qu’il y a encore des embouteillages malgré tout ce qui est fait comme travaux.

On se demande si les travaux routiers vont changer quelque chose».

Ali Dosso, chauffeur de Gbaka sur le tronçon Liberté-Siporex dénonce lui aussi les bouchons. Mais il dit comprendre la situation. «On nous dit que ce n’est pas la route qu’on mange. C’est grâce à la route que le développement arrive.

Aujourd’hui, il y a des embouteillages partout, mais demain nous allons remercier le président de la République pour tout ce qu’il fait», fait-il savoir.

Godeles Gnebihi, président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), section Yopougon, estime lui aussi qu’on ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs. «Le seul problème aujourd’hui, c’est que beaucoup de travaux ont été lancés à la même période.

Ce qui cause d’énormes bouchons. À part cela, on peut dire qu’Abidjan est en plein développement», note-t-il.

En attendant la fin des travaux de la voie Siporex-Dabou et ceux du 4ème pont, à Yopougon, on est plutôt partagé entre la souffrance causée par les travaux à Abidjan et leur côté bénéfique.

Raphaël Tanoh

Yop_travaux_2022_1

REPORTAGE Axe N’dotré-Yopougon : Au cœur du calvaire des usagers en attendant la fin des travaux. (2022)

Les travaux d’hercule de Ado.

Séitifla/Programme « eau pour tous » (département de Vavoua).
Port autonome de San Pedro : Trois nouvelles grues mobiles offertes.
Autoroute périphérique Y4 d’Abidjan.
RHDP/Conseil politique du 13 juillet 2023 : Communiqué final.
San-Pédro dispose désormais d’un centre de secours d’urgence.
Electrification de villages de Bondoukou
Le Sénat de Côte d’Ivoire
Lycée d’excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam.
Centre d’oncologie médicale et de radiothérapie de Cocody.
Réhabilitation du lycée moderne de jeunes filles de Bouaké
Le centre de secours d’urgence du N’zi.
Axe Mankono Tiéningoué (58km)
Le cas Boribana à Attécoubé – La population a été indemnisée depuis 2019.
La CEI annonce le report du scrutin dans la circonscription de Tortiya (Hambol) après le décès d’une suppléante.
Vidéo du tronçon d’autoroute 2X2 voies Tiébissou – Bouaké (349Km) : Propos des usagers.
Réhabilitation de l’axe Yamoussoukro Daloa
Politique – Haut-Sassandra : Léopoldine Koffi et les siens lâchent Djédjé Mady pour Mamadou Touré.
Observation Electorale : Plus de 500 agents déployés par  » Indigo Côte d’Ivoire  » pour le scrutin législatif.
Bolloré Transport et Logistics inaugure la plus grande base logistique aérienne d’Afrique de l’Ouest.
Université de Bouaké (Alassane Ouattara) UAO.
thumbnail
Infrastructures routières : Vaste opération de bitumage des voiries de Locodjro.
L’exceptionnelle inversion du taux de pauvreté par Alassane Ouattara
Ville Nouvelle Grand-Bassam et Concorde PK18 Abobo
Le chemin de fer Abidjan-Ouagadougou (Sitarail)
Verified by MonsterInsights